Avril 22, 2021
Par Attaque
217 visites


Rose City Counter-Info / dimanche 18 avril 2021

Le 12 avril dernier, alors que les flics étaient occupés à tenter de contrôler une manifestation saccageuse devant le bureau du Shérif du comté de Multnomah [où se trouve la ville de Portland ; NdAtt.], nous avons saisi l’occasion pour attaquer. Le grillage qui entoure le parking des locaux de la police de Portland, à St John’s, a été découpé. Les pneus de plusieurs véhicules de police ont été crevés, leurs vitres ont été brisées et les rétroviseurs cassés.

Au même moment, un black bloc brisait les fenêtres du bureau du Shérif local, allumait des feux, arrachait les lumières externes du bâtiment et lançait des pierres sur la police et ses voitures.
Il y a beaucoup de potentiel dans les attaques autonomes simultanées, on peut profiter du fait que la plupart des flics sont occupés ailleurs, et on peut faire payer aux keufs le fait qu’ils centralisent leurs ressources pour réprimer une manifestation. Si de telles attaques, lors de manifestations militantes, devenaient la norme, la police aurait peur de concentrer toutes ses forces pour attaquer une seule foule, ce qui aurait pour conséquence de disperser les ressources de l’État.

La nuit est à vous, si seulement vous la prenez.




Source: Attaque.noblogs.org