Mai 4, 2022
Par Zone À Défendre
222 visites

Un accueil des portes ouvertes avec cartes et programmes sera tenu à l’Ambazada.

On vous propose un temps de présentation des luttes en cours à 17h à l’Ambazada
et à 18h30 un concert de Portron Portron Lopez, Trio de rock beefheartien teinté d’influences afro-électroniques.

NB : Des Affiches et flyers sont disponible à l’accueil de la Rolandière pour diffusion dans vos villages en amont de l’événement.

Les lieux qui vous accueillent d’ouest en est :

La Maison Rose / Imprimerie, Atelier associatif de mécaniques diverses et variées
· Ouverture et démo de l’imprimerie, vente affiches, expo, sérigraphie

Saint Jean du Lac / Lieu de vie en reconstruction
· 11h 15h Frites et bar à pastis au bord du lac

Saint Jean du Tertre / meunerie
· visites de 15h 18h

Le Très Petit Jardin / Production de plantes aromatiques et médicinales.
· visite du jardin et séchoir, conseils et tisanes à partager.

Le Rosier / Miel et élevage ovin viande

Bellevue / Ferme élevage bovins, fromagerie, forge, boulangerie, cuir, lieu d’ accueil
· Possibilité de manger pains et fougasses

Hangar de l’avenir (Bellevue) / Scierie et menuiserie

Le Liminbout, les cents noms / Lieu de vie

Le Liminbout, l’auberge des Q de Plombs
· Buvette et casse croûte.

La Hulotte / installation en maraîchage
· 10h 12h échanges sur le maraîchage et débardage en traction animale.

Wardine /Lieu de vie et multiactivités
· 11h à 18h, atelier vélo, tu peux venir avec ton vélo à réparer
· Piste H, dynamique musicale, présentation de 11h à 18h
· Stand de l’association Notre dame des Landes Poursuivre Ensemble

L’Ambazada / Cabane des luttes.
· Accueil des Portes Grandes Ouvertes, et parking
· exposition sur les enjeux actuels de l’habitat et du PLUi
· stand des Soulèvements de la Terre
· exposition de soutien au quartier libre des Lentillères de Dijon
· exposition des cartes de controverses des éditions A la criée

La Rolandière / Carte, phare et bibliothèque
· permanence de la bibliothéque de 14h à 18h

La Sécherie / Lieu de vie en reconstruction, verger “pommes libres”
· visites de 14h à 18h

Les Fosses Noires / maraîchage, brasserie, pleurottes, boulangerie, verger conservatoire, accueil
· bar tout au long de la journée

Les Planchettes / Lieu de vie en reconstruction, future école des Tritons, atelier vannerie, jardin pédagogique
· 14h discussion sur le sol vivant
· 15h balade plantes sauvages

La Gaité / Lieu de vie en reconstruction, projets agricoles, mouton, éolienne

La Noé Verte / Conserverie, verger, maraîchage.
· Visites à 11h et à 14h, possibilité de manger sur place le midi avec pique-nique partagé.

17h / Présentations sur les luttes et mouvements en cours ( Ambazada )
Les soulèvements de la terre, Contre total, Reprises de savoirs, Quartier libre des Lentillères
Contre la touristification …

/Retrouvaille de fin de Journée après s’être bien baladé
16h > 21 h bar de fin de journée
18h30 concert de Portron Portron Lopez

/Balades à travers le bocage habité !

> 11h et 15h, balade abrakadabois autour de la forêt, au départ de la Rolandière

> 11h, balade en vélo au départ de l’ambazada. Pendre un pique nique et de l’eau, compter 4h.

> 14h30, balade autour de la lutte et du territoire, départ de la Rolandière

> 15h Balade plantes sauvages au départ des Planchettes

/Accès et carte
Parking conseillé dans le champs de l’Ambazada, le long de la route de Fosses Noires où au Hangar de l’avenir. La zad c’est étendu. Le vélo est très pratique pour se rendre d’un lieu à l’autre.

/Habiter et prendre soin du bocage

A Notre-Dame-des-Landes, le bocage est toujours intensément habité. Depuis l’abandon de l’aéroport en 2018 , nous continuons de vivre et lutter pour ouvrir d’autres chemins praticables dans l’époque. De nombreuses activités agricoles, artisanales, culturelles, militantes se sont ancrées, en lien avec une quarantaine de lieux et habitats collectifs restaurées ou auto-construits. D’autres continuent de naître. Des centaines d’hectares de terres, prairies, haies et forêts sont aujourd’hui cultivés ou entretenus en lien avec le mouvement et dans un cadre où le soin du vivant et l’autonomie vis à vis de l’agro-industrie prime sur les critères marchands. Cependant les institutions peinent à (ou ne veulent pas) se faire à l’entremêlement des usages, des communs et aux solidarités singulières qui se pratiquent ici au quotidien. Le plan local d’urbanisme pourrait prendre en compte ce qui s’y passe d’emblématique plutôt que de chercher à l’asphyxier, mais il va falloir se donner les moyens de se faire entendre, et de se relier avec d’autres dynamiques cousines. Revenir explorer la zad aujourd’hui c’est aussi appréhender la manière dont elle continue à s’élancer hors de son périmètre. Si localement la lutte pour l’avenir du bocage continue, pendant le confinement la zad à aussi vu se lancer les journées contre la réintoxication du monde ou le mouvement des Soulevements de la Terre contre l’artificialisation et l’accaparement des terres. Cette zone humide riche d’histoire continue d’accueilir de nombreux groupes qui s’organisent contre l’aménagement marchand des territoires et les oppressions sociales.
Comme chaque année depuis 2015, on est content.es de vous accueillir pour cette belle journée de mai et échanger sur ce qui continue de se tramer par ici, du soin que nous y mettons, et des formes d’organisations que nous expérimentons.

Il y a bien sûr pleins d’autres occasions de venir tout le long de l’année, info sur zad.nadir.org ou sur le facebook zadnddlinfo.




Source: Zad.nadir.org