par PAT DE BOTUL le 27 mars 2016

Pôle emploi se vend un peu plus au privé

Avec un budget de 140 millions € par an sur 2015-2019, Pôle emploi a décidé d’externaliser une partie des chômeurs au secteur privé sur le plan “Activ’projet et Activ’emploi”. Il consiste à “faire progresser les demandeurs d’emplois sur leur projet professionnel” par un suivi externe de 120 jours au maximum. Les chômeurs les plus “autonomes” seront suivis en externe, tandis que Pôle emploi ne gardera que les cas jugés “difficiles”. Cette “formation accélérée” consiste à décrocher un job en 4 mois, avec selon les associations de chômeurs « force de coups de pieds aux fesses et menaces en tout genre ». Si un demandeur d’emploi se décourage par ces méthodes “musclées” après deux mois de ce régime, il sera tout bonnement radié ! Autrement dit, les opérateurs privés sont donc payés avec l’argent public pour pousser les chômeurs (restant en course) vers des CDD et des contrats précaires. Ce qui arrange autant le gouvernement pouvant s’enorgueillir d’une courbe de chômage en baisse, que les patrons pouvant embaucher à des conditions très avantageuses pour eux !

Réagir à cet article

Écrire un commentaire …