Novembre 27, 2019
Par Union Syndicale Solidaires
226 visites



Alfortville, lundi 25 novembre 2019

Les travailleurs sans papiers en lutte devant l’agence Chronopost d’Alfortville depuis le 11 juin poursuivent leur combat pour leur rĂ©gularisation.

Alors que l’employeur principal, Chronopost (et donc La Poste), et ses sous-traitants, refusent obstinĂ©ment d’assumer leurs responsabilitĂ©s, des contacts entre les reprĂ©sentants des travailleurs en lutte et la prĂ©fecture du Val de Marne ont permis de parvenir au dĂ©pĂŽt des dossiers des grĂ©vistes.

L’examen de ces dossiers est en cours en prĂ©fecture.

Les dossiers des travailleurs sans papiers d’autres entreprises qui soutiennent la lutte des Chronopost sont en cours de constitution et feront l’objet d’un dĂ©pĂŽt ultĂ©rieur.

En tout Ă©tat de cause, la mobilisation se maintient, et les besoins de soutiens au piquet sont toujours d’actualitĂ©, en particulier pour assurer les moyens de lutte et de protection contre le froid, avec la pĂ©riode hivernale qui arrive.



Cette solidarité matérielle et militante reste déterminante pour gagner.

Documents à télécharger

Article publié le 27 novembre 2019




Source: Solidaires.org