Octobre 25, 2022
Par Le blog de anars 56
234 visites

Depuis la fin de l’été, le groupe René Lochu a repris ses activités publiques.

Pique-nique de rentrée samedi 27 août dans la rade du port de Vannes, avec un peu de matériel militant.

Soutien à Vincenzo

Nous avons dans la foulée réactivé le comité vannetais de soutien à Vincenzo Vecchi (dont nous étions à l’initiative en août 2019). Information auprès de nos contacts, communiqués à la presse et aux radios locales, une première occupation de l’espace public a eu lieu le 3 septembre sur l’esplanade du port de Vannes, à une soixantaine. Table avec documentation, affiches, pétitions, pancartes, banderoles apportées par les copains-copines de Rochefort-en-Terre. Un article “Liberté pour Vincenzo !” a été rédigé pour le Monde libertaire, mensuel de la Fédération anarchiste. Le 24 septembre, deux d’entre nous ont participé à la mobilisation nantaise pour Vincenzo. Le 29 septembre, lors de la première manifestation sociale à l’appel d’une intersyndicale, nous avons “tracté” pour la cause de Vincenzo, rappelant le risque de voir s’appliquer une loi fasciste dans l’Union européenne. Un membre du groupe a participé à la réunion du comité de Rochefort-en-Terre le 6 octobre et a récupéré du matériel. Précédée d’une campagne d’affichage les jours précédents, le samedi 8 octobre, nouvelle occupation publique au port de Vannes à près de 80 personnes. Nous nous sommes mis.es en mouvement jusque la porte St-Vincent ouvrant sur le marché. Laquelle a été rebaptisée pour l’occasion “Porte Vincenzo Vecchi” ! Au mégaphone il a été rappelé les raisons de notre présence, appelant les passant.e.s à refuser la loi mussolinienne et à se solidariser pour la libération de Vincenzo. Accueil mitigé dans la conservatrice ville de Vannes… Une brève en guise de compte-rendu a été rédigée pour le Monde libertaire en ligne.

Collage à Vannes pour le 8 octobre

Le 10 septembre un membre du groupe a participé à la manifestation vannetaise pour le droit au logement pour tou.te.s en Bretagne, impulsée par la coordination Un Ti Da Bep Hini (Un toit pour tou.te.s). Un groupe de jeunes y scandaient un stimulant “Ni dieu, ni maître, ni AirBnB“.

Le groupe est impliqué dans le collectif antifasciste du Morbihan et a participé, en son sein, à l’organisation de la soirée-débat publique “L’extrême-droite à l’Assemblée nationale” présentée par VISA (Vigilance et Initiatives syndicales antifascistes) le 30 septembre à Lorient. 80 personnes présentes.

Le 9 octobre, des membres du groupe se sont joint.e.s au “rassemblement Berder pour tous et toutes ! Préservons l’île Berder des projets immobiliers du groupe Giboire !” à Larmor-Baden, dans le Golfe du Morbihan. Plus de 400 personnes étaient présentes.

Une partie d’entre nous, en grève le 18 octobre, pour le droit de… grève (justement), contre les réquisitions de grévistes, en solidarité avec les salarié.e.s en lutte des raffineries, pour une hausse généralisée interprofessionnelle des salaires, pour l’amélioration des conditions de travail (tel que revendiqué par l’intersyndicale), a participé au rassemblement devant la Préfecture de Vannes en fin d’après-midi. Nous y avons vu avec plaisir une banderole “Vive la grève” accrochée aux barreaux de la Préfecture, que nous avons revue ensuite accrochée en ville.

Les membres du groupe fédérés à la fédération anarchiste, ont participé à la réunion des groupes de Bretagne de cette organisation, qui forment l’Union régionale Bretagne de la FA.

De manière ponctuelle, une lettre d’infos “actus anars 56” qui relaie différentes initiatives sociales, écolos, politiques (pas au sens “politiciennes), alternatives, pas obligatoirement anares pur jus (mais pas incompatibles) a été rédigée. D’ailleurs si vous souhaitez la recevoir, vous pouvez vous y abonner par mail en écrivant à : [email protected]
 

C’était le point d’étape en ce début d’automne !

————————————————————–

3 septembre :

l’appel dans la presse :

le rassemblement selon la presse :

9 octobre :

18 octobre (selon la presse) :




Source: Anars56.over-blog.org