Poésie

                  Confiner
                     étrange mot
                        aux limites
                            mal définies

Pour enfermer les maux Quel remède que ce mot insidieux

Confiner Toucher aux confins être très proche de Si proche qu’

Qu’il faille Délimiter l’approche Borner l’empathie Éviter

S’éviter Se confiner Tracer de nouvelles limites entre soi et les autres

Ruse maligne invitations à suivre la ligne petit à petit, l’individu se ferme volontairement il s’enferme

Seul à sa fenêtre il applaudit Il remercie les Libertés envolées

Envolées par cette fenêtre Fenêtre ouverte ouverte sur ces horizons autant de perspectives offertes

Autorité ou Liberté

Dominique Sureau


Article publié le 31 Mai 2020 sur Unioncommunistelibertaire.org