Octobre 17, 2020
Par Sans Nom
376 visites


Pödelwitz : incendie d’un transformateur électrique de la mine de charbon
traduit de l’allemand de chronik, 8. Oktober 2020

Le 8 octobre au matin, nous avons mis le feu aux câbles de la station de transformation électrique de l’exploitation à ciel ouvert de charbon Vereinigtes Schleenhain, près de Pödelwitz [en Saxe]. En conséquence, les lumières de la mine se sont éteintes et tout est au point mort.

La crise du corona a montré qu’il est possible d’imposer des mesures drastiques, quand des personnes meurent. Il n’y a pas de réaction à la crise climatique de beaucoup plus grande portée, parce qu’elle ne touchera drastiquement que la prochaine génération.

Cependant, des milliers de personnes meurent déjà en raison du changement climatique, que ce soit à cause de pertes de récoltes, de catastrophes naturelles ou en les fuyant. Seulement ces morts ne se produisent pas chez nous.

C’est que l’argent des vieux messieurs blancs [sic] joue un plus grand rôle. On ne peut s’accrocher à la vieille technique que tant que l’État la subventionne. D’autres luttes ont montré que quelque chose ne bouge que lorsque la résistance est assez grande.

Chaque attaque contre le lobby du charbon est aussi une attaque contre l’État. Sortie du charbon, source locale d’émissions de CO2. Nous avons fait en sorte que la mine soit déjà à l’arrêt.

Pödelwitz reste.
Tous les villages vont rester.

The next generation


Note de traduction
Selon la presse locale (LVZ),
 » Vers 4 heures du matin, un câble haute tension a été incendié contre un système de distribution électrique. Des arcs électriques auraient été aperçus au loin à l’intérieur de la zone de la mine à ciel ouvert, ont rapporté les employés. La sous-station touchée distribuait de l’électricité à plusieurs gros équipements miniers. En conséquence, ils ont été forcé de se mettre à l’arrêt. Les pompiers de la mine ont mis une heure à éteindre l’incendie, et les dégâts matériels sont importants. Le Bureau national des enquêtes criminelles (BKA) a transféré l’enquête à la commission spéciale sur l’extrémisme de gauche (Soko LinX).
En 2014, l’exploitant Mibrag a commencé à ouvrir le champ minier de Peres, situé au nord de la route fédérale 176, spécialement aménagée entre Neukieritzsch et Groitzsch. Les premières tonnes de charbon ont été extraites depuis 2017, et la mine a déjà chassé la plupart des habitants du village médiéval de Pödelwitz  (près de Leipzig). Selon ses propres informations, Mibrag extrait jusqu’à onze millions de tonnes de lignite générant 30 à 38 millions de mètres cubes de terril. »


« 

 

Les dommages matériels sont «importants»

« 




Source: Sansnom.noblogs.org