Janvier 28, 2022
Par Bure Bure
156 visites

La centrale nucléaire de Tricastin, située dans la Drôme, fait partie des plus anciennes du parc nucléaire français. Nombreuses sont les inquiétudes la concernant, que ce soit dans les rangs des écologistes ou au sein même des employés d’EDF, jusqu’à en arriver à passer devant la justice.

En 2020, Samuel, militant de Greenpeace, s’introduit dans la centrale de Tricastin pour alerter sur le vieillissement et les dangers potentiels de la centrale nucléaire qui date de 1974. Il est convoqué au tribunal de Valence quelques mois après.

Hugo est nommé chef du service de pilotage et de surveillance de la centrale du Tricastin en 2016.  A l’approche de la quatrième visite décennale devant ouvrir la voie à l’exploitation de la centrale pour dix années supplémentaires, il observe des dissimulations et des minimisations d’incidents. En octobre 2021, face à la non prise en compte de ses alertes, il dépose plainte contre EDF et la direction du Tricastin devant le tribunal judiciaire de Paris pour « mise en danger de la vie d’autrui », « infractions au code pénal, au code de l’environnement, au code du travail et à la réglementation relative aux installations nucléaires » et « harcèlement ».




Source: Bureburebure.info