Mai 14, 2021
Par Le Pressoir
316 visites


Cinquante ans se sont passé depuis le début de la lutte du Larzac, en Aveyron. De 1971 à 1981, des paysan·nes, bientôt rejoint·es par des militant·es de toute la France, se sont opposé·es à l’extension d’un camp militaire. Le gouvernement, dont Michel Debré est le Premier ministre, souhaitait étendre le camp de 3000 hectares à 17000 hectares. Du jour au lendemain, après une annonce à la télévision nationale en 1971, les paysan·nes se retrouvent menacé·es d’expulsion.

Épisode 1 : Vivre la lutte du Larzac

Des figures emblématiques, majoritairement des hommes, ont émergé de ces dix ans de luttes. Mais les femmes n’étaient pour autant pas absentes de la lutte. Seulement moins visibles, moins mises en avant, reléguées aux tâches invisibles : l’accueil, la communication, l’organisation. Dans ce premier épisode « Vivre la lutte », elles racontent comment elles se sont investies pour faire face à l’armée.

Episode 2 : Féminismes et ruralité

Christiane Burguière, Elisabeth Baillon, Solveig et Anne-Marie Letort se penchent davantage sur le contexte de l’époque. On est aussi au moment où le MLF, mouvement de Libération des femmes est en expansion, mais davantage à Paris. Sur le Larzac, milieu rural et paysan, la situation est bien différente, les contextes et les urgences ne sont pas les mêmes : « La place des femmes, c’était secondaire. On étaient tous dans le même bateau », lâche Christiane Burguière. De son côté, Élisabeth Baillon précise : « Dans les années 70, tout est basé sur la complémentarité. Lanza del Vasto disait « La femme, c’est le cœur et l’homme, c’est le cerveau ». Je caricature mais… Chacun dans son rôle. (…) Il ne fallait pas se diviser l’énergie, on la mettait à la lutte contre le camp militaire. »

Épisode 3 : Héritage et mémoire de la lutte au Larzac

Après avoir abordé leurs souvenirs et leurs positions dans la lutte du Larzac (1971-1981), Christiane Burguière, Solveig et Anne-Marie Letort évoquent ce qu’il reste de cette période. Quelle mémoire en a-t-on gardé ? Comment s’organisent les femmes paysan·ne·s du Larzac aujourd’hui ? Quelles sont les nouvelles dynamiques ?




Source: Lepressoir-info.org