Janvier 25, 2023
Par Contre Attaque
170 visites

Olivier Dussopt a deux problèmes. D’abord, sa particularité est de toujours avoir l’air constipé. Ce qui empêche généralement d’être pris au sérieux et rend extrêmement difficile le fait de convaincre ses interlocuteurs. Son deuxième problème, c’est de faire augmenter l’opposition à la réforme des retraites à chaque fois qu’il s’exprime publiquement.

Olivier Dussopt est à l’image de la politique française : avarié. Il a commencé sa carrière chez les Jeunes Socialistes, où il était proche de Benoit Hamon et de Jean-Luc Mélenchon. En 2010, il s’oppose férocement au recul de l’âge de la retraite voulu par Sarkozy. En 2014, il traite Macron de «connard» après sa sortie sur les ouvrières «illettrées». Puis il va soutenir Manuel Valls une fois qu’il est au sommet du Parti Socialiste. À partir de 2017, il rejoint le clan Macron. Olivier Dussopt est désormais Ministre du Travail et proche de Gérald Darmanin. C’est lui est chargé de dynamiter les droits des salarié-es, de casser les retraites, de truquer les chiffres du chômage. En 2023 il ricane quand, sur un plateau télé, un spectateur lui dit qu’il ne veut pas «mourir au travail».

Olivier Dussopt, comme ses congénères, considère que ses administrés sont des enfants un peu stupides. Lui, il veut faire de la «pédagogie» sur les retraites. S’il y a deux millions de personnes dans la rue, qu’elles perdent des jours de salaire et risquent la répression, c’est parce qu’elles n’ont pas «compris» la réforme. Il faut mieux leur «expliquer», comme il le répète souvent. Il n’y a rien de plus méprisant et de pervers que cette posture. Si les gens ne soutiennent pas la destruction méthodique des conquêtes sociales qui les protègent, c’est qu’ils sont trop bêtes. Ce crachat est un des éléments de langage répété année après année par les gouvernants qui nous tuent. Qui tuent, littéralement, dans le cas de la réforme des retraites.

Mais Olivier Dussopt se heurte maintenant à un obstacle. Car plus il explique, plus il est rejeté. Plus le gouvernement fait de «pédagogie», plus l’opposition sur les retraites augmente. Elle est désormais à 72%, 6 points de plus que la semaine dernière selon un sondage. Encore quelques interventions à la télévision d’Olivier Dussopt et de ses amis et la contestation sera soutenue par toute la population.

Financez
Contre Attaque

Tous nos articles sont en accès libre. Pour que Contre Attaque perdure et continue d’exister, votre soutien est vital. Vous pouvez nous faire un don en cliquant sur les homards

Faire un don



Source: Contre-attaque.net