Avril 19, 2022
Par Rennes Info
287 visites

Les facteurs de Rennes interpellent depuis la semaine dernière La Poste pour revendiquer une
compensation financière pour la charge supplémentaire de travail que constitue la distribution des plis
électoraux.

Les dirigeants de LA Poste ont touché 83,5 millions d’euros de l’Etat pour assurer la distribution des
professions de foi mais continue de faire faire ce travail par les agents gratuitement. Ils ont osé payer un
cabinet conseil 289 785 euros, le cabinet Sémaphores (conseil du Groupe Alpha) pour s’entendre dire que

La Poste doit assurer les missions électorales pour la distribution de propagande…
Selon eux donc, le facteur devrait supporter 4 fois gratuitement une charge et une mission sans broncher
puisque nous parlons des élections présidentielles mais aussi des législatives au mois de juin.

Ce matin, une Assemblée Générale sur le bureau de Rennes Colombier a de nouveau revendiqué 150
euros de compensations pour traiter le 2e tour. Ayant connaissance de territoires comme la Corse qui
garantit cette somme aux facteurs, il est légitime de compenser tous les postiers en France pour traiter la
propagande électorale.

Nous sommes qui plus est dans des conditions pénibles pour faire ce travail en plus du courrier et de la
charge quotidienne propre aux facteurs. Avec un jour férié du lundi de Pâques, le courrier volontairement
bloqué par La Poste du samedi, cette semaine voit des postiers devoir traiter 5 jours de courrier et colis en
3 jours réels (de mardi à vendredi) en plus des plis électoraux ! Autant dire qu’il faut réévaluer et accorder
ce que revendiquent les facteurs.

La Poste n’a pas daigné se concerter avec les organisations syndicales pour quantifier et compenser. Son
absence de dialogue social est sanctionnée par les facteurs eux-mêmes.

Le personnel de Rennes Colombier a décidé de ne pas emporter ce mardi 19 avril les professions de
foi et donnent rendez-vous demain matin à sa direction pour obtenir une réponse à leur
revendication.

Nous apprenons par ailleurs que des bureaux n’ont pas reçu les fameuses enveloppes et auront donc au
mieux cette charge mercredi 20 avril… La Poste crée donc une tension supplémentaire et nous rappelle le
fiasco des élections régionales de 2021 à savoir une pagaille sans nom avec des professions non
distribuées.

Il est scandaleux de trainer autant et de négliger l’effort de charge demandée aux postiers.

Le Syndicat SUD PTT d’Ille et Vilaine soutient cette demande légitime de compensation financière
et appelle l’ensemble des facteurs à revendiquer dans le même sens que le personnel de Rennes
Colombier.

En ne répondant pas aux revendications des facteurs, La Poste s’exposera à des conflits et la population à
une mission de distribution de plis électoraux escamotée par la rapacité d’une entreprise largement payée
pour cette mission, encore faut-il payer les agents qui effectuent le travail !

Rennes, 19 avril 2022
Arnaud Bordier
Secrétaire Départemental SUD PTT Ille et Vilaine




Source: Rennes-info.org