Janvier 27, 2021
Par Expansive
288 visites


Pour réaffirmer notre refus de voir des terres cultivables détruites et cet écosystème fragilisé, on veut se rassembler et planter des arbres à la Prévalaye ce dimanche 31 prochain.

A partir de 12h30, près de la ferme des Milles Pas, on vous invite à nous rejoindre avec vos bottes, peut-être vos outils si possible pour compléter ceux sur place (pelle, bêche,… ) et vos masques ! Et une cantine sera proposée à prix libre : crêpes et galettes au menu, ainsi que des boissons chaudes

Nous dépendons des écosystèmes et de la biodiversité qui les composent. Protégeons-les, pour être protégé·es en retour !

Ainsi, voulez-vous venir planter diverses espèces d’arbres à la Prévalaye ce Dimanche 31 Janvier à partir de 12h30 ?

Les arbres peuvent abriter une faune et une flore foisonnantes. Ils agissent pour la régulation du climat, pour l’entretien des sols et pour notre santé publique.

Venez avec vos bottes, si possible avec votre pelle ou votre pioche, et avec votre masque aussi ! Des crêpes, des galettes, du café et du thé seront proposées sur place et à prix libre, par les personnes du réseau de ravitaillement des luttes du pays rennais 😀

L’association “Forêts en devenir” fait don de 200 plants pour la préservation/restauration de la Prévalaye. Nous relayons donc l’appel à dons de cette association dont le but est d’acquérir des forêts pour les préserver : https://www.helloasso.com/associations/forêts-en-devenir

Nous constatons et dénonçons les arbres régulièrement détruits par la ville-métropole de Rennes. C’est pour compenser en partie les arbres déjà abattus que nous allons en planter à la Prévalaye, et c’est pour exiger que cessent ces abattages contre-écologiques et souvent illégaux ! Un exemple le long des Buttes de Coesme : https://www.rennes-infos-autrement.fr/abattage-des-arbres-lassociation-obtient-gain-de/#arbres

La compensation est un leurre !

Le territoire de la Prévalaye est en grande partie un bien public, géré par de la ville-métropole de Rennes. Cette réserve foncière est utilisée pour soi-disant “compenser” des travaux contre-écologiques, notamment la construction d’une deuxième ligne de métro. Déjà, en comparaison des destructions causées par ces travaux, les compensations actuelles sont négligeables, à contre courant de ce qu’il faut faire pour préserver notre écosystème, et hypocrites. Ces compensations n’empêchent d’aucune façon l’artificialisation ! Aujourd’hui la Prévalaye est menacée d’un côté par les aménagements urbains liés à une mise en tourisme du site par la ville-métropole de Rennes, et de l’autre par le projet d’extension du Stade Rennais sur des terres agricoles qui doit être présenté publiquement le 2 Février.

Occupons le terrain !

Nous voulons nous réunir à la Prévalaye pour avoir un impact positif sur cet écosystème situé aux limites de l’urbanisation. Nous voulons réaffirmer notre opposition à l’artificialisation des terres bien vivantes, Nous refusons que le vivant soit fragilisé, bétonné, abattu, détruit, au nom du tourisme ou d’une économie qui rentabilise les investissements en capitaux.




Source: Expansive.info