Alors même que le site d’Hutchinson à Joué-lès-Tours avait déjà perdu 120 emplois en 2019 suite à une délocalisation d’une partie de l’activité en République Tchèque, l’entreprise annonce un nouveau plan de suppression d’emplois.

La raison évoquée par la direction pour supprimer un millier d’emplois sur l’ensemble des sites français est un recul anticipé de 20% du chiffre d’affaires, en lien avec les effets de la crise sanitaire sur les secteurs automobile et aéronautique ; en 2019, le chiffre d’affaires du groupe Hutchinson s’établissait à 4,3 milliards d’euros.

Hutchinson est bien implantée dans la région Centre-Val de Loire, puisqu’on compte, en plus de celle de Joué, des usines à Châlette‑sur‑Loing (45) et des filiales Paulstra à Châteaudun (28) et Vierzon (18). Dans l’ensemble des 30 sites implantés en France, les salarié·es sont en sursis. Pour Joué-lès-Tours, ce sont 97 emplois qui devraient être supprimés.

Après les suppressions massives d’emplois de Michelin et la fermeture totale de Tupperware, qui ont laissé sur le carreau près de 1 000 personnes, Joué-lès-Tours voit de nouveau une entreprise se faire détruire petit à petit. Combien d’années faudra-t-il pour qu’elle ferme totalement ?


Article publié le 03 Sep 2020 sur Larotative.info