Juin 8, 2020
Par Le Monde Libertaire
321 visites

Au lendemain de manifestations pour dénoncer « les violences policières » , le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner s’est engagé mercredi 3 juin à ce que « chaque faute, chaque excès, chaque mot, y compris des expressions racistes » soient « l’objet d’une enquête, d’une décision, d’une sanction » dans la police.
Hum… Et on fait quoi de Zeymour chroniqueur gendarmant sous couvert de l’ordre moral judéo-chrétien sur CNews, chaîne qui lui accorde une tribune publique et quotidienne, véritable appel à la discrimination et à la haine ?
Petit rappel : Monsieur Zeymour a été condamné pour provocation à la haine raciale en mai 2018 et à 3000 euros d’amende – béni soit l’argent qui règle tout et met tout le monde d’accord –, sa demande de pourvoi en cassation rejetée en septembre 2019.
En 2011 alors journaliste du Figaro, Eric Zeymour avait déjà été condamné pour provocation à la haine, après avoir déclaré à la télévision que « la plupart des trafiquants sont noirs et arabes, c’est comme ça, c’est un fait ».

Et ils coulèrent des « jours heureux »…

#UneEpoqueFormidable #LaREMComedyClub




Source: Monde-libertaire.fr