Juin 24, 2021
Par Union Syndicale Solidaires
162 visites


La mort d’un locataire à Pierrelaye, dans le Val-d’Oise (95), tué d’un coup de “taser” au cours de son expulsion ce matin vient nous rappeler que l’expulsion locative est un acte violent, pouvant donner lieu à des actes de désespoir.


>> Voir sur le site du DAL

Documents à télécharger

Article publié le 24 juin 2021




Source: Solidaires.org