Janvier 30, 2021
Par Questions De Classe
287 visites


Les propositions du blog Luttes & ratures / Questions de classe(s).

Le porc-épic de Schopenhauer, Alice Brière-Haquet, Olivier Philiponneau

Deux petits ouvrages de philo-enfants, quelques mots seulement à chaque fois, un graphisme d’une évidente clarté, un format intéressant. Schopenhauer et Epictète, deux mondes bien différents, mais le pessimisme de l’un et l’extrême rigueur de l’autre, passés par le tremplin de l’édition enfantine, deviennent des vecteurs de cette qualité immanente de la philosophie : la joie ! La suite ICI.





Princesse Pimprenelle se marie, Brigitte Minne, Trui Chielens (ill.), Emmanuèle Sandron (trad.)

Le roi et la reine veulent marier leur fille. On lui présente de nombreux princes. Qui la laissent indifférente. Mais quand survient la princesse Alienor, son cœur ne fait qu’un bond et la terre se dérobe sous ses pieds.

Rumeurs et mots cruels : ça ne se fait pas.

Cependant, la docte Sophie convainc les parents ; la reine devient alors ambassadrice de « Elles s’aiment, c’est l’essentiel. Â»

Le royaume organise une grande fête de mariage. Joie communicative.

C’est un album splendide. Les illustrations de Trui Chielens accompagnent le texte avec une grande intelligence. Le jeu entre couleurs fades, passées et surannées sur certaines pages et des ocres, rouges, bruns chaleureux sur d’autres témoignent des sentiments contrastés. De même l’opposition d’un château antique et fortifié qui contraste avec des intérieurs un peu « art nouveau Â». Et aussi les petits détails : Pimprennelle en chaussettes au début cherche chaussure à son pied ; on en verra plusieurs paires au fil des pages.

Les couronnes qui rendent les princes reconnaissables et qui ornent toutes les têtes de la fête populaire du mariage. La suite, c’est ICI.


D’un grand loup rouge, Mathias Friman (album)

Le loup rouge quitte son territoire. Les hommes l’ont investi, ont abattu les loups de la meute ainsi que les arbres pour y construire des puits de pétrole… Mathias Friman a fait deux choix qui rendent l’album puissant et sensible. C’est le loup qui nous raconte son histoire et cela apporte une véracité au texte. Et puis, le choix des illustrations en noir, blanc et gris qui renforcent la noirceur des faits racontés et ce pelage rouge au milieu de la grisaille… Pour lire la note et voir les illustrations, c’est là.


Amour amour, après quoi chacun court, Mélusine Thiry et Julie Guillem (ill.)

Un album tout doux, très réconfortant dans cette période de grisaille. C’est un défilé d’animaux qui filent vers qui les cajolera, les enlacera, les dorlotera… Un bel imagier animalier et un texte d’une poétique douceur. Dès 3 ans. Voir les illustrations.


CornichonX, Yves Grevet (roman jeunesse)

Dans ce roman pour les 9-12 ans à la légère touche fantastique, l’auteur inverse la relation fille/parents, parents qui sont restés de grands enfants qui s’empiffrent de bonbons, font non stop des blagues lourdingues et débloquent à tout va… Angélina qui est en 6°, est plutôt brosse à dent, légumes verts et études. Lire les trente premières pages.

Et pour voir toutes les notes jeunesse, éducation, BD, etc., le lien vers le blog Luttes & ratures.





Source: Questionsdeclasses.org