Avril 14, 2021
Par Expansive
187 visites


Le 11 avril, aux alentours de 17h, plus d’une centaine de personnes se sont rassemblĂ©es spontanĂ©ment au mĂ©tro Villejean pour protester contre l’attaque fasciste qui a eu lieu dans la nuit contre le Centre Culturel Islamique et la venue hypocrite de Darmanin.

Il n’y a ni agressivitĂ© ni volontĂ© de nuire dans cette petite critique, ni aucune prĂ©tention. Seulement un dĂ©sir d’ouvrir nos horizons politiques. Nous sommes aussi conscient.es des critiques de la critique du virilisme.

LISONS SuckMyGlock1 : http://smg.ouvaton.org/dl/smg1.pdf

Cependant, nos gestes militants nous apparaissent bien trop souvent aliĂ©nĂ©s par des conditionnements qui nous dĂ©sservent et nous souhaiterions que l’émergence nĂ©cessaire d’une force antifascite rennaise puisse ĂȘtre plurielle.

Le petit rassemblement Ă  Villejean, rĂ©unissant une centaine de personnes, ce dimanche 11 avril 2021 aux environs de 17h, semblait viser prioritairement la venue de Darmanin, entendant par lĂ  dĂ©noncer la politique raciste et islamophobe que mĂšne ce dernier, tout en crĂ©ant l’illusion mĂ©diatique de son opposition Ă  l’extrĂȘme-droite. “Darmanin Terroriste !” ou encore “Darmanin, pompier pyromane !” ont Ă©tĂ© lancĂ©s. Une banderole fĂ©ministe anti-raciste Ă©tait aussi prĂ©sente, rappelant que l’islamophobie est une composante du racisme culturel.

S’il est clair que le gouvernement actuel est une start-up fasciste et s’amuse stratĂ©giquement Ă  renforcer l’agressivitĂ© des avant-gardes d’extrĂȘme-droite, nos luttes et gestes politiques sont trop orientĂ©s par le spectacle gouvernant. L’élan premier de certain.es Ă©tait d’apporter du soutien (affectif, matĂ©riel, informatif, organisationnel, mĂ©diatique) aux membres du Centre Culturel Islamique et Ă  la communautĂ© musulmane, de manifester leur refus de l’islamophobie et de l’extrĂȘme-droite, de matĂ©rialiser et visibiliser une opposition populaire, etc. Mais beaucoup ont fini, aprĂšs que quelques tentatives de rejoindre le lieu furent empĂȘchĂ©es par la police, par rejouer l’habituelle confrontation viriliste avec les keufs, oĂč les seules expressions Ă©manant du cortĂšge ne sont finalement que celles de la frustration. MĂȘme si certain.es tentaient d’inventer des slogans, de lancer des chansons ou de proposer d’autres dynamiques.

Le moment le plus marquant de cette dynamique viriliste a Ă©tĂ© quand nous occupions le rond-point de Villejean. La police, qui nous bloquait au niveau des abribus rue d’Alsace, a dĂ©cidĂ© de se replier jusqu’à hauteur de la piscine. D’un mouvement commun, l’entiĂšretĂ© de la petite foule a suivi le mouvement de la police, comme aimantĂ©e par elle, dĂ©gageant en une minute la circulation du rond point. Une autre minute plus tard, deux SUV conduits par des gendarmes, encadrant une grosse berline aux vitres teintĂ©es, passaient furtivement, dans le dos de la foule, pour rejoindre le Centre Culturel Islamique. C’était probablement, soit un convoi factice, soit le convoi Darmanin. Oupsii <3

Nous pensons que ce mouvement de foule inefficace et totalement dictĂ© par le mouvement de la police, Ă©tait influencĂ© par le virilisme et corrĂ©lairement par l’absence de perspectives.

La plupart des gens n’ont absolument pas vu cette scĂšne, l’attention Ă©tait focalisĂ©e sur la police. On entendait des commentaires amusĂ©s sur les voitures galĂ©rant Ă  faire demi-tour derriĂšre la barriĂšre de keufs, et une scĂšne gĂȘnante d’humiliation de l’un d’entre eux car il avait l’air pataud, avec un gros sac Ă  dos portĂ© trĂšs bas. C’était certes un flic, mais le flic le moins viril, le moins menaçant, le moins armĂ©, le moins musclĂ©. Me revenaient ces sales souvenirs du harcĂšlement quotidien du “petit gros du collĂšge” par les ados populaires, mais rejouĂ© par des (anciens) Ă©tudiant.es se dĂ©foulant sur le dos de la lĂ©gitime haine de la police.

Nous sommes lassĂ©.es de voir les mobilisations de rue se rĂ©pĂ©ter dans les mĂȘmes gestes et ensembles d’images rigides se caricaturant au fil du temps. Souvenez-vous la mobilisation interpro contre la prĂ©caritĂ©, le 4 fĂ©vrier… Un sketch.

A vous touxtes qui Ă©taient lĂ  dimanche, qu’auriez vous fait, s’il n’y avait pas eu la police ? Seriez-vous allĂ© insulter Darmanin ? Vous l’auriez humiliĂ© ? TabassĂ© ? Et s’il n’y avait pas eu Darmanin ? Quel aurait Ă©tĂ© votre geste antifasciste ? Quel aurait Ă©tĂ© votre soutien aux victimes de l’attaque ?

Quel geste antifasciste aurions-nous aimĂ© faire ensemble ? Vers oĂč allons-nous ?

Bizou <3




Source: Expansive.info