Mai 24, 2022
Par Demain Le Grand Soir
174 visites

Elisabeth Borne

Elle a 61 ans. Fille d’un rescapĂ© d’Auschwitz et d’une mĂšre pharmacienne, elle est nĂ©e dans le XVĂšme arrondissement, oĂč ses parents tenaient un laboratoire pharmaceutique. PassĂ©e par l’Institution de la Providence puis Janson-de-Sailly, bac et prĂ©pa scientifique avant d’entrer Ă  Polytechnique. IngĂ©nieure des Ponts et ChaussĂ©es et titulaire d’un master of business administration. MinistĂšre de l’équipement puis direction de l’équipement en Île-de-France. ConseillĂšre au ministĂšre de l’Éducation Nationale sous Jospin en 1988. Elle Ă©pouse un universitaire, ils ont un enfant. Directrice technique de la Sonacotra (logement pour travailleurs immigrĂ©s), elle devient conseillĂšre technique dans le domaine des transports sous Jospin Ă  Matignon en 1997. En 2002, directrice technique de la SNCF puis directrice des concessions chef Eiffage en 2007 puis directrice gĂ©nĂ©rale Ă  l’urbanisme Ă  la Ville de Paris sous DelanoĂ«. Elle divorce cette annĂ©e. PrĂ©fĂšte de rĂ©gion en 2013 puis dircab de SĂ©golĂšne Royal au ministĂšre de l’écologie. En 2015, elle prend la tĂȘte de la RATP. Ministre des transports en 2017, elle ouvre le rail Ă  la concurrence. En 2019, ministre de l’écologie, en 2020 ministre du Travail. Elle rejoint le micro-parti de centre-gauche Territoire de progrĂšs cette mĂȘme annĂ©e. LĂ©gion d’Honneur, Ordre du MĂ©rite, Ordre du MĂ©rite Maritime.

Bruno Le Maire – Ă©conomie

Il a 53 ans. NĂ© Ă  Neuilly d’un pĂšre cadre sup’ chez Total et d’une mĂšre issue d’une famille aristocratique, directrice d’établissements scolaires privĂ©s parisiens. Il fait ses Ă©tudes Ă  Saint-Louis-de-Gonzague dans le XVIĂšme. PrĂ©pa littĂ©raire Ă  Louis-le-Grand, il intĂšgre l’École Normale SupĂ©rieur puis est reçu premier Ă  l’agrĂ©gation de lettres modernes. Il enseigne deux ans, puis rentre Ă  Sciences Po Paris puis Ă  l’ENA dont il sort en 1998. Il intĂšgre le MinistĂšre des Affaires ÉtrangĂšres puis rejoint Dominique de Villepin au secrĂ©tariat gĂ©nĂ©ral de l’ElysĂ©e et le suit au ministĂšre des affaires Ă©trangĂšres puis au ministĂšre de l’IntĂ©rieur et Ă  Matignon en 2005. En 2006 il devient dircab du premier ministre. En 2007 il est parachutĂ© sur la circo de Jean-Louis DebrĂ© et devient dĂ©putĂ©. En 2008 il devient secrĂ©taire d’État aux affaires europĂ©ennes sous Sarkozy. En 2009, il est ministre de l’agriculture. En 2010, il perd les rĂ©gionales en Normandie. En 2012 il est rĂ©Ă©lu dĂ©putĂ© et lors de la guerre fratricide pour prendre la tĂȘte du parti aprĂšs la dĂ©faite de Sarkozy, il refuse de choisir un camp. En 2016, il fait 2,4% des voix Ă  la primaire de la droite et se rallie Ă  François Fillon. Il appelle Ă  voter pour lui en 2017 et critique Emmanuel Macron. En mai de la mĂȘme annĂ©e, il est nommĂ© ministre de l’économie par Emmanuel Macron. Écrivain Ă  ses heures perdues, il se rĂ©clame de Proust et donne dans la littĂ©rature Ă©rotique, s’inspirant de son Ă©pouse, issue de la grande bourgeoisie landaise et qui sera son assistante parlementaire de 2007 Ă  2013. Commandeur de l’ordre du mĂ©rite maritime.

GĂ©rald Darmanin – intĂ©rieur

Il a 39 ans. NĂ© Ă  Valenciennes d’un pĂšre tenancier de bar et d’une mĂšre femme de mĂ©nage, petit fils d’un algĂ©rien et d’un tunisien. Il fait ses Ă©tudes dans un lycĂ©e catholique du IVĂšme arrondissement Ă  Paris – il y milite pour le RPR –, puis Sciences Po Lille. Assistant parlementaire de Jacques Toubon au Parlement europĂ©en, il rejoint le trĂšs droitier Christian Vanneste en 2004 et devient dĂ©lĂ©guĂ© UMP dans le Nord oĂč il dĂ©veloppe son rĂ©seau par un clientĂ©lisme assumĂ©, dĂ©veloppant des postures ultra-cathos et homophobes, il collabore pour un journal proche de l’Action Française. Il travaille auprĂšs de Xavier Bertrand Ă  l’UMP puis de David Douillet au gouvernement. En 2010 il devient conseiller rĂ©gional du Nord Pas de Calais. En 2012, il est Ă©lu dĂ©putĂ©, brille par ses dĂ©clarations islamophobes et machistes puis soutient Bertrand Ă  la tĂȘte de l’UMP avant de se rallier Ă  Fillon. En 2014 il devient maire de Tourcoing et refuse de procĂ©der Ă  des mariages homos en affichant son soutien Ă  la manif pour tous. Il est alors vice-prĂ©sident de Lille-mĂ©tropole. Il soutient Sarkozy Ă  la prĂ©sidence de l’UMP la mĂȘme annĂ©e. En 2015 il participe aux rĂ©gionales, devient vice-prĂ©sident et dĂ©missionne de son poste de dĂ©putĂ©. En 2016 il soutient Sarkozy Ă  la primaire de la droite puis Fillon. Il critique violemment Emmanuel Macron puis lĂąche Fillon et l’UMP et devient ministre de Macron en mai 2017, aux comptes publics. Il quitte son mandat de maire mais reste premier adjoint de Tourcoing avant de partir en vacances en Corse, dans la villa d’un homme condamnĂ© pour trafic international de drogue. La mĂȘme annĂ©e se dĂ©roulent des faits qui lui valent d’ĂȘtre accusĂ© de harcĂšlement et de viol. En 2020, il est candidat aux municipales de Tourcoing et menace de dĂ©missionner du gouvernement si son cumul n’est pas autorisĂ©. Emmanuel Macron l’autorise et le nomme dans la foulĂ©e ministre de l’IntĂ©rieur. Il Ă©pouse Ă  ce moment une directrice-conseil du groupe Havas. En 2021 il se prĂ©sente aux Ă©lections dĂ©partementales et aux rĂ©gionales sur une liste LREM. En 2022, il est candidat aux lĂ©gislatives. MĂ©daille d’or de la jeunesse et des sports.

Catherine Colonna – affaires Ă©trangĂšres

Elle a 66 ans. NĂ©e Ă  Tours d’un pĂšre agriculteur corse. DEA de droit Ă  Tours puis Sciences Po Paris puis ENA. Elle rentre au Quai D’orsay puis part travailler Ă  l’ambassade Ă  Washington. Elle retourne au ministĂšre en 1986, passe par le cabinet du ministre de l’équipement puis de nouveau au Quai D’Orsay en tant que porte parole sous JuppĂ© en 1993. En 1995, elle devient porte parole de Chirac. En 2004, elle quitte l’ÉlysĂ©e et devient directrice gĂ©nĂ©rale du Centre National de CinĂ©matographie. En 2005, elle devient ministre dĂ©lĂ©guĂ©e aux affaires europĂ©ennes. Ambassadrice de France auprĂšs de l’Unesco en 2008, elle rejoint un cabinet privĂ© de conseil en communication. Elle intĂšgre la Fondation Chirac, elle prĂ©side diffĂ©rents organismes et conseils d’administration (Louvre, Monnaie de Paris, Centre international des Ă©tudes pĂ©dagogiques
). En 2014, elle est ambassadrice Ă  Rome, en 2017 ambassadrice auprĂšs de l’OCDE, en 2019, ambassadrice Ă  Londres. LĂ©gion d’Honneur, MĂ©rite, Arts et Lettres.

Eric Dupont-Moretti – justice

Il a 61 ans. NĂ© Ă  Maubeuge d’un pĂšre ouvrier et d’une mĂšre femme de mĂ©nage d’origine italienne. Il fait des Ă©tudes de droit et s’engage contre la peine de mort. Il cumule les petits boulots pour payer ses Ă©tudes (maçon, ouvrier, fossoyeur, serveur, manutentionnaire, pion
). Reçu au barreau de Lille, il excelle aux concours d’éloquence. Sans contacts, il n’est pas pris dans les cabinets prestigieux et travaille aux prud’hommes. Il passe au pĂ©nal et se fait une solide rĂ©putation d’avocat de la dĂ©fense. Il rencontre sa future Ă©pouse lors d’un procĂšs, elle y est jury. Il a deux enfants. En 2016, il s’installe Ă  Paris, s’y inscrit au barreau et se met en couple avec la chanteuse Isabelle Boulay. PassionnĂ© de chasse, il possĂšde une ferme dĂ©diĂ©e en Flandre avec chiens et rapaces. Il joue dans des films, une piĂšce de thĂ©Ăątre et une Ă©mission de tĂ©lĂ©. Il est nommĂ© ministre en 2020, il dĂ©clare alors un des plus gros patrimoines immobiliers du gouvernement. Refuse la lĂ©gion d’Honneur.

AmĂ©lie de Montchalin – Ă©cologie

Elle a 36 ans. NĂ©e Ă  Lyon d’un pĂšre cadre sup’ chez Elf, Danone puis Coca Cola et d’une mĂšre infirmiĂšre. LycĂ©e Hoche Ă  Versailles, prĂ©pa au lycĂ©e privĂ©e Sainte-GeneviĂšve, elle rentre Ă  HEC. Licence d’Histoire et d’Économie AppliquĂ©e, master of business administration Ă  Harvard. MariĂ©e Ă  un fils de l’aristocratie, consultant pour les grandes entreprises au sein du Boston Consulting Group. Catholique pratiquante, elle Ă  trois enfants. Elle dĂ©bute comme Ă©conomiste chez BNP Paribas, puis comme directrice de la prospective chez Axa. En 2007 elle s’investit pour les prĂ©sidentielles pour Sarkozy auprĂšs de ValĂ©rie PĂ©cresse qu’elle suivra au ministĂšre de l’enseignement supĂ©rieur. Elle produit des notes de synthĂšse pour le parti puis se rapproche d’Alain JuppĂ© pour les primaires de la droite en 2016. AprĂšs l’échec de JuppĂ©, elle rejoint Emmanuel Macron. En 2017 elle devient dĂ©putĂ©e LREM et coordinatrice du groupe macroniste Ă  la commission des finances. En 2018 elle devient vice-prĂ©sidente du groupe parlementaire LREM et young-leader reconnue par un organisme d’influence amĂ©ricain. En 2019 elle est secrĂ©taire d’état aux affaires europĂ©ennes. En 2020 elle est ministre des la transformation de la fonction publique. En 2021, elle est reconnue young global leader au forum de Davos.

Pap Ndiaye – Ă©ducation

Il a 56 ans. NĂ© Ă  Antony d’un pĂšre sĂ©nĂ©galais ingĂ©nieur des Ponts et ChaussĂ©es et d’une mĂšre prof de SVT en collĂšge. LycĂ©e Lakanal, prĂ©pa littĂ©raire Ă  Henri IV, ENS Saint Cloud et agrĂ©gation d’Histoire. Parti faire sa thĂšse aux Etats Unis, il y dĂ©couvre les questions raciales. De retour en France, il devient prof Ă  l’EHESS et dĂ©veloppe des black studies Ă  la française. Il intĂšgre des cercles de recherche et des comitĂ©s scientifiques. Il conseille des expos et participe Ă  des rapports portant sur la diversitĂ© dans des institutions culturelles. En 2021, il devient directeur du musĂ©e de l’Histoire de l’Immigration. Il partage la vie d’une sociologue universitaire, il a deux enfants. LĂ©gion d’Honneur, ordre du MĂ©rite, Palmes AcadĂ©miques.

SĂ©bastien Lecornu – armĂ©es

Il a 35 ans. NĂ© dans le Val-d’Oise d’un pĂšre technicien dans l’armement et d’une mĂšre femme au foyer. PassĂ© par un lycĂ©e privĂ©e catholique, il y milite dĂ©jĂ  pour l’UMP. Bac ES, licence de droit. En 2005, il est assistant parlementaire d’un dĂ©putĂ© UMP de l’Eure avant de rentrer au cabinet de Bruno Le Maire en 2007. En 2013 il fonde sa boĂźte de conseil en relations publiques et en communication. Il est lieutenant de gendarmerie de rĂ©serve, il y est chef de peloton d’un autre rĂ©serviste cĂ©lĂšbre, Alexandre Benalla. En 2014 il devient maire de Vernon puis vice-prĂ©sident de la communautĂ© d’agglo. En 2015 il devient prĂ©sident du conseil dĂ©partemental de l’Eure et dĂ©missionne de son poste de maire Ă  cause de la loi sur le cumul des mandats, mais reste premier adjoint. Il est directeur de campagne de Le Maire pour les primaires de la droite en 2016 puis directeur de campagne adjoint de Fillon qu’il quitte Ă  l’annonce de sa mise en examen en mars 2017. Il est nommĂ© secrĂ©taire d’état auprĂšs de Nicolas Hulot et il devient carrĂ©ment colonel de rĂ©serve de la gendarmerie, fait rarissime. En 2018, il est ministre en charge des collectivitĂ©s territoriales. En 2020 il participe aux municipales, il se fait Ă©lire ensuite sĂ©nateur et est nommĂ© ministre des outre-mer. En 2021 il participe aussi aux dĂ©partementales et il est l’objet d’une enquĂȘte pour prise illĂ©gale d’intĂ©rĂȘt car administrateur d’une sociĂ©tĂ© d’autoroutes qu’il aurait favorisĂ© en tant que prĂ©sident de conseil dĂ©partemental. Chevalier du mĂ©rite agricole et de l’ordre des arts et des lettres.

Brigitte Bourguignon – santĂ©

Elle a 63 ans. NĂ©e Ă  Boulogne-sur-Mer, elle a Ă©tĂ© secrĂ©taire mĂ©dicale puis fonctionnaire territoriale en charge de l’aide alimentaire au conseil dĂ©partemental du Pas-de-Calais. Adjointe au maire de Boulogne-sur-Mer de 2001 Ă  2012, elle est secrĂ©taire national du PS en charge du sport. En 2012 elle est Ă©lue dĂ©putĂ©e. En 2014 elle Ă©choue aux municipales Ă  Marquise, puis Ă©choue Ă  prendre la prĂ©sidence du parc naturel du marais d’Opale. En 2016 elle devient prĂ©sident du haut conseil du travail social. En 2017, entre les deux tours de la prĂ©sidentielle elle rejoint Emmanuel Macron, reçoit l’investiture LREM et est rĂ©Ă©lue dĂ©putĂ©e. Elle Ă©choue pour prendre la prĂ©sidence de l’AssemblĂ©e Nationale mais devient prĂ©sidente de l’a commission affaires sociales. En 2018 elle Ă©choue de nouveau Ă  prendre la prĂ©sidence de l’assemblĂ©e. En 2020 elle est ministre dĂ©lĂ©guĂ©e en charge de l’Autonomie.

Olivier Dussopt – Travail

Il a 43 ans. NĂ© en ArdĂšche. Sciences Po Grenoble et DESS de management des territoires. ChargĂ© de mission, il est collaborateur parlementaire du baron PS de l’ArdĂšche, Michel Teston de 2002 Ă  2006. Membre du PS, il prend des responsabilitĂ© au MJS et se dit proche de la Nouvelle Gauche avec BenoĂźt Hamon. Conseiller RĂ©gional RhĂŽne-Alpes en 2006, il est Ă©lu dĂ©putĂ© en 2007. En 2008 il devient maire d’Annonay et quitte le conseil rĂ©gional. Cette mĂȘme annĂ©e il est aux cĂŽtĂ© de Hamon et de MĂ©lenchon au congrĂšs de Reims du PS. En 2010 il est vice-prĂ©sident de l’association des petites villes de France et de la fĂ©dĂ©ration nationale des Ă©lus socialistes. En 2011 il est porte-parole de Martine Aubry lors de la primaire de la gauche puis rejoint Hollande. En 2012 il est rĂ©Ă©lu dĂ©putĂ© puis vice-prĂ©sident du groupe socialiste Ă  l’assemblĂ©e. Il prend du galon dans le parti, est rĂ©Ă©lu maire en 2014 puis prĂ©sident de l’association des petites villes de France. Il se rapproche alors de Manuel Valls et soutient sa candidature Ă  la primaire en 2016. En 2017, il est rĂ©Ă©lu dĂ©putĂ© PS mais quitte la mairie d’Annonay. En novembre 2017 il devient secrĂ©taire d’état en charge de la fonction publique, Ă©tant exclu dans la foulĂ©e du PS. En 2020 il participe Ă  la fondation de Territoires de ProgrĂšs, un micro-parti de centre-gauche. La mĂȘme annĂ©e il devient ministre dĂ©lĂ©guĂ© aux comptes publics. Il est aussi visĂ© par une enquĂȘte pour corruption et prise illĂ©gale d’intĂ©rĂȘts dans le cadre de possibles cadeaux reçus d’une entreprise.

Damien Abad – solidaritĂ©s

Il a 42 ans. NĂ© Ă  NĂźmes d’un pĂšre responsable des achats d’une grosse boĂźte et d’une mĂšre assistante sociale. Sciences Po Bordeaux, puis Sciences Po Paris, il Ă©choue deux fois Ă  l’entrĂ©e de l’ENA. Il travaille pour l’UDF puis pour le groupe Nouveau Centre Ă  l’assemblĂ©e nationale en 2006. Candidat aux lĂ©gislatives 2007, il Ă©choue et crĂ©e une mouvement des jeunes centristes. En 2008 il est conseiller municipal, en 2009, eurodĂ©putĂ© Nouveau Centre puis conseiller rĂ©gional en RhĂŽne-Alpes en 2010. En 2012 il rejoint l’UMP et en 2015 il est prĂ©sident du conseil dĂ©partemental de l’Ain. En 2016 il soutient Bruno Le Maire pour la primaire de la droite et devient porte-parole de François Fillon pour la prĂ©sidentielle. Il devient dĂ©putĂ© en 2017 et quitte la prĂ©sidence du conseil dĂ©partemental avant de soutenir Wauquiez pour prendre la tĂȘte des RĂ©publicains. Il devient vice-prĂ©sident du groupe les RĂ©publicains Ă  l’assemblĂ©e puis en devient prĂ©sident en 2019.

Sylvie Retailleau – enseignement supĂ©rieur

Elle a 57 ans. ENS Cachan, agreg de physique et doctorat en sciences en 1988. SpĂ©cialiste des semi-conducteurs, elle devient professeure Ă  Paris-Sud en 2001, vice-prĂ©sidente du dĂ©partement physique de la fac d’Orsay en 2007. Directrice du pĂŽle microelectronique du CNFM, administratrice de l’ENS Saclay, de l’école Telecom Paris Tech et du lycĂ©e Blaise Pascal. En 2018, prĂ©sidente de l’universitĂ© Paris-Sud puis Paris-Saclay. LĂ©gion d’Honneur, ordre national du mĂ©rite.

Marc Fesneau – agriculture

Il a 51 ans. NĂ© Ă  Paris, il frĂ©quente le lycĂ©e MoliĂšre, passe un deug de SVT puis rentre dans une boĂźte de consulting agricole qui bosse pour le ministĂšre puis pour la chambre d’agriculture du Loir-et-Cher. En 1995, il est conseiller municipal d’une petite ville du 41. En 2000 il est embauchĂ© comme directeur du service dĂ©veloppement de cette mĂȘme chambre d’agriculture. En 2003, il obtient un diplĂŽme de Sciences Po Paris. En 2004, il devient conseiller rĂ©gional en rĂ©gion Centre. En 2007 il entre au Modem et en gravit les Ă©chelons. En 2008, il devient maire de la commune dont il Ă©tait simple conseiller et entre au bureau de l’association des maires de France. En 2010, il se prĂ©sente de nouveau aux rĂ©gionales, sans succĂšs. Il s’investit pour la candidature de François Bayrou en 2012. En 2014 il est rĂ©Ă©lu maire et devient prĂ©sident de la communautĂ© de communes. En 2017, il est Ă©lu dĂ©putĂ© Modem dans le 41 et devient prĂ©sident du groupe modem Ă  l’assemblĂ©e. En 2018 il devient ministre en charge des relations avec le parlement. En 2021 il conduit la liste modem-lrem en rĂ©gion centre val de Loire mais Ă©choue.

Stanislas GuĂ©rini – fonction publique

Il a 40 ans. NĂ© Ă  Paris d’un pĂšre diplĂŽmĂ© de HEC et de Harvard, directeur de la filiale française d’un mastodonte industriel. ÉlĂšve de l’école alsacienne – privĂ©e – puis lycĂ©e Henri IV puis HEC. Il rentre au PS, trĂšs proche de DSK et dans son Ă©quipe de campagne pour la primaire de 2006. Il fonde une boĂźte de vente de panneau solaires avec le pĂšre d’IsmaĂ«l Emelien en 2007, proche conseiller de Macron et tĂ©moin de mariage de GuĂ©rini avec son Ă©pouse, ingĂ©nieure chez Google France. En 2011, il participe de nouveau aux primaires de la gauche, en soutenant DSK. En 2013, il quitte sa boĂźte et devient directeur clientĂšle d’une multinationale de nettoyage industriel. En 2015, il se rapproche d’ Emmanuel Macron et fait parti des premiers membres d’En Marche. En 2017 il devient dĂ©putĂ© LREM de Paris. En 2018 il devient dĂ©lĂ©guĂ© gĂ©nĂ©ral du parti.

YaĂ«l Braun-Pivet – outre-mer

Elle a 51 ans. NĂ©e Ă  Nancy d’un pĂšre salariĂ© d’une entreprise d’affichage publicitaire. Avocate au barreau de Paris, elle est pĂ©naliste puis fonde son cabinet avant de suivre son mari, cadre supĂ©rieur chez l’OrĂ©al. Ils ont cinq enfants. Lors d’un sĂ©jour Ă  Tokyo, elle rentre au PS. A son retour en France, elle passe un master de droit des affaires et crĂ©e une start-up de courts sĂ©jours dans des chambres d’hĂŽte mais c’est un Ă©chec et elle se rĂ©oriente vers l’associatif, intĂ©grant des postes Ă  responsabilitĂ© dans les Restos du CƓur. PassĂ©e Ă  En Marche en 2016, elle est Ă©lue dĂ©putĂ©e des Yvelines et devient prĂ©sidente de la commission des lois Ă  l’assemblĂ©e. En 2020, elle est Ă©lue conseillĂšre municipale au VĂ©sinet.

Rima Abdul-Malak – culture

Elle a 43 ans. NĂ©e Ă  Beyrouth, elle arrive en France Ă  l’ñge de 10 ans puis passe par le lycĂ©e international de Lyon puis Sciences Po Lyon et un DESS CoopĂ©ration Internationale Ă  la Sorbonne. PrĂ©sidente de Clowns sans frontiĂšres (2001-2006) puis des Instituts Français en 2007-2008. Elle rentre comme conseillĂšre de l’adjoint Ă  la culture Ă  la mairie de Paris, puis comme dircab. Elle devient conseillĂšre culture du maire de Paris en 2012. En 2014 elle est attachĂ©e culturelle Ă  l’ambassade de France Ă  Washington. Elle devient conseillĂšre culture d’Emmanuel Macron en 2019. Ordre du MĂ©rite, ordre des arts et des lettres.

AgnĂšs Pannier-Runacher – Ă©nergie

Elle a 47 ans. NĂ©e Ă  Paris d’un pĂšre ingĂ©nieur dirigeant d’une sociĂ©tĂ© pĂ©troliĂšre. Classe prĂ©pa privĂ©e, HEC, Sciences Po Paris, ENA – mĂȘme promo qu’Alexis Kohler, secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral de l’ElysĂ©e et que son futur mari, directeur d’opĂ©rations chez Engie –, inspectrice gĂ©nĂ©rale des finances. Elle devient dircab du directeur gĂ©nĂ©ral des hĂŽpitaux de Paris. En 2006 elle est directrice adjointe de la caisse des dĂ©pĂŽts et consignations. En 2009 elle devient directrice du Fonds StratĂ©gique d’Investissement. Elle rentre Ă  la direction d’une grosse boĂźte d’équipements automobiles en 2011. En 2013 elle retourne Ă  la caisse de dĂ©pĂŽts et consignations. Elle administre diffĂ©rents groupes privĂ©s dont l’entreprise que dirige Stanislas GuĂ©rini. Elle cumule Ă  cette Ă©poque 500 000 euros de revenus annuels. En 2016, elle intĂšgre En Marche puis devient secrĂ©taire d’État en 2018 puis ministre dĂ©lĂ©guĂ©e en charge de l’industrie en 2020. La mĂȘme annĂ©e, elle Ă©choue aux lĂ©gislatives dans le XVIĂšme arrondissement, elle divorce et se met en couple avec son chef de cabinet, un ancien du PS, ex-mari d’Aurore BergĂ©. En 2021, elle Ă©choue aux RĂ©gionales dans les Hauts-de-France. Ordre du MĂ©rite, young leader identifiĂ©e par une structure d’influence chinoise.

AmĂ©lie OudĂ©a-CastĂ©ra – sports

Elle a 44 ans. NĂ©e Ă  Paris d’un haut fonctionnaire et d’une DRH. Joueuse de tennis de haut niveau depuis l’ñge de 14 ans, puis passe quatre annĂ©es sur le circuit pro et est en couple avec Gustavo Kuerten. Elle mĂšne des Ă©tudes de droit en parallĂšle puis rentre Ă  Sciences Po Paris puis Ă  l’Essec puis Ă  l’ENA dans la promo de Macron. Elle rentre Ă  la cour des comptes et rencontre son futur mari qui devient PDG de la SociĂ©tĂ© GĂ©nĂ©rale. En 2008 elle intĂšgre les young leaders, un programme d’influence d’une structure amĂ©ricaine. Dans la foulĂ©e, elle rentre Ă  la direction gĂ©nĂ©rale d’Axa oĂč elle reste pendant 10 ans avant de rentrer chez Carrefour tout en administrant d’autres entreprises. Toujours proche des milieux sportifs et olympiques, elle a des responsabilitĂ©s Ă  la fĂ©dĂ©ration française de tennis.

Olivier VĂ©ran – relations avec le parlement

Il a 42 ans. NĂ© en IsĂšre d’un pĂšre ingĂ©nieur en informatique et d’une mĂšre prof d’anglais. Il fait tout son cursus Ă  Grenoble. MĂ©decine, thĂšse en neurologie en 2008, mariage avec une gynĂ©cologue obstĂ©tricienne la mĂȘme annĂ©e, executive master en gestion et politique de santĂ© Ă  Sciences Po Paris en 2012. Neurologue au CHU de Grenoble. PrĂ©sident de l’asso de assistants des hĂŽpitaux de Grenoble, porte-parole de l’intersyndicale des internes, conseiller de l’ordre des mĂ©decins de l’IsĂšre. Élu dĂ©putĂ© supplĂ©ant PS en 2012, il siĂšge Ă  l’assemblĂ©e car la titulaire est nommĂ©e ministre. En 2015 il quitte l’assemblĂ©e, il se prĂ©sente aux dĂ©partementales en IsĂšre, sans succĂšs, quelques mois plus tard il est Ă©lu conseiller rĂ©gional en RhĂŽne-Alpes. Macroniste dĂšs 2017, il quitte le PS et prend sa carte Ă  LREM. En 2019, il intĂšgre les young leaders d’une structure d’influence chinoise. En 2020 il est ministre de la SantĂ©.

Isabelle Rome – Ă©galitĂ© hommes-femmes

Elle a 59 ans. NĂ© Ă  Bourg-en-Bresse. Études de droit, plus jeune juge de France en 1987. JAP, puis Juge d’Instruction. En 1998, elle part en ministĂšre oĂč elle s’occupe de la prĂ©vention de la dĂ©linquance. En 2000 elle rentre au cabinet du ministĂšre de la Justice. Elle reprend ses fonctions de juge d’instruction, Ă  Amiens, puis juge aux affaires familiales Ă  Pontoise. Elle rentre Ă  la cour d’appel de Versailles, puis prĂ©side des cours d’assises Ă  Nanterre, Versailles, Pontoise et Chartres. En 2018 elle devient haute fonctionnaire Ă  l’égalitĂ© hommes-femmes au ministĂšre de la Justice. Elle a un engagement associatif pour les rĂ©fugiĂ©s, les dĂ©tenus, le travail social puis en faveur des femmes.

Gabriel Attal – compte publics

Il a 33 ans. NĂ© Ă  Clamart d’un pĂšre avocat et producteur de cinĂ©ma et d’une mĂšre salariĂ©e d’une sociĂ©tĂ© de production. Il est scolarisĂ© Ă  l’école alsacienne, Ă©tablissement privĂ©. Il manifeste contre le CPE en 2003 et rejoint le PS, se rapproche du courant DSK et soutient SĂ©golĂšne Royal en 2007. Il frĂ©quente une chanteuse Ă  cette Ă©poque, ancienne camarade de lycĂ©e. Il intĂšgre Sciences Po Paris et fait une licence de droit en parallĂšle. ArĂšs un master en affaires publiques, il rĂ©alise un stage auprĂšs de Marisol Touraine en 2012 et elle l’embauche dans son cabinet au ministĂšre de la SantĂ© oĂč il est prĂ©posĂ© aux discours. Il y cĂŽtoie Benjamin Griveaux. En 2014 il perd aux municipales Ă  Vanves. En 2016 il adhĂšre Ă  En Marche, quitte le PS et soutient Emmanuel Macron Ă  la prĂ©sidentielle. Élu dĂ©putĂ© des Hauts de Seine en 2017. Il fait son coming-out lorsqu’il se pacse avec le dĂ©putĂ© ex-PS qui rejoint le cabinet de Macron, StĂ©phane SĂ©journĂ©. En 2018, il devient porte-parole de LREM puis secrĂ©taire d’État Ă  la Jeunesse. En 2020, il perd de nouveau les Ă©lections municipales Ă  Vanves puis il est nommĂ© secrĂ©taire d’État porte parole du gouvernement. Il participe aux RĂ©gionales en Île-de-France puis rentre au bureau exĂ©cutif de LREM.

Christophe BĂ©chu – collectivitĂ©s territoriales

Il a 47 ans. NĂ© Ă  Angers, Sciences Po Paris aprĂšs des Ă©tudes de droit. Élu conseiller municipal dans la banlieue d’Angers, Ă  AvrillĂ©, il est adjoint Ă  la com’. Il est assistant parlementaire du dĂ©putĂ©-maire de sa commune. Il devient prof de finances publiques puis directeur d’une boĂźte de conseil en tĂ©lĂ©com. En 2001, rĂ©Ă©lu Ă  AvrillĂ©, il est adjoint Ă  l’urbanisme. ParallĂšlement il est Ă©lu au conseil dĂ©partemental et prĂ©side le service des secours. Il est reçu au barreau de Poitiers en 2003. En 2004, il est Ă©lu prĂ©sident du Conseil DĂ©partemental du Maine-et-Loire. En 2005, il devient prĂ©sident du Festival d’Anjou. En 2006, il est prĂ©sident d’une asso de collectivitĂ©s locales puis de l’organisme gĂ©rant les appels d’AllĂŽ enfance en danger. En 2007, il devient administrateur de la banque Dexia. En 2008, il est rĂ©Ă©lu prĂ©sident du conseil dĂ©partemental et il est candidat Ă  la mairie d’Angers oĂč il est battu de justesse. En 2009, il est Ă©lu eurodĂ©putĂ© et dĂ©missionne du conseil municipal d’Angers. En 2010, il dirige la liste UMP aux rĂ©gionales, oĂč il Ă©choue. En 2011 il est rĂ©Ă©lu Ă  la tĂȘte du conseil dĂ©partemental et abandonne son mandat europĂ©en. Quelques mois plus tard il est Ă©lu sĂ©nateur et abandonne son mandat de conseiller rĂ©gional. En 2012, un scandale mĂ©diatique touche la boĂźte de communication de son Ă©pouse qui a travaillĂ© pour ses campagnes Ă©lectorales, ils nient tout enrichissement personnel. Il participe au groupe de Bilderberg la mĂȘme annĂ©e. En 2014 il devient maire d’Angers et quitte le conseil dĂ©partemental. En 2015, il devient prĂ©sident de l’observatoire national de l’action sociale. En 2016, il soutient Fillon aux primaires de la droite et la cours des comptes critique sa gestion financiĂšre au conseil dĂ©partemental. En 2017, il lĂąche Fillon et soutient Emmanuel Macron puis quitte les RĂ©publicains. En 2018, il devient prĂ©sident de l’Agence de financement des infrastructures de transport en France. En 2019, il devient prĂ©sident de la RĂ©publique des Maires. En 2020 il est rĂ©Ă©lu maire d’Angers puis prĂ©sident d’Angers Loire MĂ©tropole. En 2021, il est secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral du parti Horizons fondĂ© par Édouard Philippe.

Franck Riester – commerce extĂ©rieur

Il a 48 ans. NĂ© Ă  Paris d’un pĂšre gĂ©rant du garage automobile familial, il fait deux Ă©coles de commerce, l’ISG et l’ESSEC, tout en militant jeune au RPR, repĂ©rĂ© par Guy Drut, maire de Coulommiers. Il dĂ©bute professionnellement dans un grand groupe d’audit, sous les ordres d’Eric Woerth. Il se consacre ensuite aux affaires de la famille en Ă©tant Ă©lu au conseil municipal de Coulommiers, nommĂ© dĂ©lĂ©guĂ© Ă  la jeunesse en 1995. RĂ©Ă©lu en 2001, il devient adjoint aux finances. En 2002 il est directeur de la campagne de Guy Drut aux lĂ©gislatives. En 2007, il devient dĂ©putĂ© car Guy Drut ne veut pas se prĂ©senter de nouveau. En 2008 il trahit Guy Drut, monte sa propre liste et devient maire de Coulommiers puis prĂ©sident de la communautĂ© de communes. En 2009 et 2010, il dirige les campagnes de l’UMP aux europĂ©ennes et aux rĂ©gionales. En 2011, il est rapporteur de loi Hadopi, et se dĂ©clare favorable au mariage homosexuel, faisant par la mĂȘme occasion son coming-out. En 2012, il soutient Sarkozy et en devient le porte-parole de campagne et il est rĂ©Ă©lu dĂ©putĂ© malgrĂ© une candidature dissidente soutenue par Guy Drut. Il fait partie du clan CopĂ© dans la guerre de succession de Sarkozy et devient secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral adjoint de l’UMP en 2013. En 2014, il est rĂ©Ă©lu maire de Coulommiers. En 2016, il soutient Bruno Le Maire Ă  la primaire de la droite. Ensuite il rallie JuppĂ© puis Fillon avant de prendre ses distances Ă  cause des affaires judiciaires du candidat. En 2017 il est rĂ©Ă©lu dĂ©putĂ© et fonde un groupe Macron-compatible Ă  l’assemblĂ©e nationale, ce qui lui vaut son exclusion des RĂ©publicains. Il crĂ©e dans la foulĂ©e le parti Agir, associĂ© Ă  la majoritĂ© prĂ©sidentielle. En 2018 il devient ministre de la culture. En 2020, il se prĂ©sente aux municipales Ă  Coulommiers mais n’exerce pas la charge de maire. Il n’est pas reconduit lors du remaniement de l’étĂ© 2020. Chevalier des arts et des lettres.

ClĂ©ment Beaune – chargĂ© de l’Europe

Il a 40 ans. NĂ© Ă  Paris d’une mĂšre infirmiĂšre et d’un pĂšre professeur de mĂ©decine Ă  l’HĂŽpital Necker. DiplĂŽmĂ© de Sciences Po Paris, du CollĂšge EuropĂ©en et Ă©narque. Il crĂ©e une antenne de la gauche moderne Ă  Sciences Po, se dĂ©clare deloriste et rentre au PS en 2002. En 2009, il dĂ©bute Ă  la direction du Budget. Il est conseiller de Jean-Marc Ayrault de 2012 Ă  2014. Il travaille ensuite Ă  Bruxelles quelques mois puis intĂšgre le cabinet d’Emmanuel Macron au ministĂšre de l’économie. En 2016, il rentre Ă  la direction gĂ©nĂ©rale d’AĂ©roports de Paris. Il fait la campagne de Macron en 2017 puis devient son conseiller spĂ©cial Ă  l’ÉlysĂ©e, spĂ©cialiste des affaires europĂ©ennes. En 2020, il devient secrĂ©taire d’État aux affaires europĂ©ennes et rejoint le groupuscule de centre-gauche Territoires de ProgrĂšs. Homosexuel revendiquĂ©, il est remarquĂ© pour ses prises de position pro-LGBT lors de dĂ©placements en Pologne et Hongrie. Il se prĂ©sente aux lĂ©gislatives Ă  Paris en 2022.

Olivia GrĂ©goire – porte parole

Elle a 43 ans. NĂ©e Ă  Paris. PrĂ©pa littĂ©raire dans un lycĂ©e catho privĂ©, licence d’Histoire, Sciences Po Paris puis master Ă  l’ESSEC. Elle rejoint les Jeunes avec Madelin puis elle rentre au cabinet de Jean-Pierre Raffarin puis de Xavier Bertrand. En 2009, elle devient directrice du dĂ©veloppement durable dans des agences de com’ puis Ă  Saint Gobain. Elle bosse ensuite pour une agence numĂ©rique de l’État puis pour un cabinet privĂ© d’intelligence Ă©conomique puis en 2014 elle fonde son propre cabinet de conseil en santĂ© et numĂ©rique. En 2016, elle se rapproche d’En Marche et devient dĂ©putĂ©e LREM en 2017, Ă©lue vice-prĂ©sidente de la commission finances de l’assemblĂ©e nationale. En 2018 elle annonce avoir une liaison avec Manuel Valls qui la plaque pour se mettre avec une hĂ©ritiĂšre d’une richissime famille de l’industrie pharmaceutique. Elle est dans l’équipe de campagne pour les municipales de Paris en 2020. La mĂȘme annĂ©e elle devient secrĂ©taire d’État en charge de l’économie sociale. Elle intĂšgre les young leaders d’un organisme chinois d’influence. En couple avec un professionnel de l’audiovisuel, elle a un enfant en 2021.

Justine Benin – chargĂ©e de la mer

Elle a 47 ans. NĂ©e en Guadeloupe, elle fait des Ă©tudes de droit en mĂ©tropole, travaille Ă  la PJJ, puis Ă  PĂŽle Emploi Ă  Paris puis en Guadeloupe Ă  partir de 2006. Elle est Ă©lue conseillĂšre municipale en 2008, puis conseillĂšre rĂ©gionale en 2010 et elle devient vice-prĂ©sidente en charge de la formation professionnelle. En 2011, elle est Ă©lue aux dĂ©partementales. En 2014, elle Ă©choue aux municipales, elle est rĂ©Ă©lue au dĂ©partement en 2015. En 2017 elle est Ă©lue dĂ©putĂ©e contre un candidat LREM et elle intĂšgre le groupe Modem Ă  l’assemblĂ©e, elle travaille sur l’eau et sur le problĂšme de la chlordĂ©cone. En 2020, elle est tĂȘte de liste aux municipales, mais elle Ă©choue. Ordre du mĂ©rite maritime.

Charlotte Caubel – chargĂ©e de l’enfance

Elle a 49 ans. NĂ©e Ă  Nancy. Études Ă  Sciences Po Paris et droit Ă  Assas. Elle intĂšgre l’école nationale de la magistrature. Elle devient Procureur Ă  Meaux, en charge des enfants et de la famille. Elle travaille quelques annĂ©es au ministĂšre puis est nommĂ©e juge Ă  Bobigny. En 2010, elle est dĂ©tachĂ©e pour devenir juriste au ministĂšre de l’économie, puis Ă  Tracfin. En 2014, elle est vice-procureure Ă  Paris et dirige la section financiĂšre. En 2017 elle devient conseillĂšre justice d’Édouard Philippe. En 2019 elle est nommĂ©e inspectrice de la Justice puis en 2020 elle devient directrice de la Protection Judiciaire de la Jeunesse (PJJ). Elle est l’épouse du PDG de Carrefour.

Chrysoula Zacharopoulou – francophonie

Elle a 46 ans. NĂ©e Ă  Sparte en GrĂšce, elle fait ses Ă©tudes de mĂ©decine Ă  Rome et possĂšde un doctorat, spĂ©cialisĂ©e en endomĂ©triose. Elle arrive en France en 2007 et exerce en hĂŽpital militaire. En 2015 elle fonde une asso avec Julie Gayet pour sensibiliser sur les questions d’endomĂ©triose, en 2017 elle obtient la mĂ©daille du MĂ©rite pour ses actions. En 2019, elle devient dĂ©putĂ©e europĂ©enne. En 2022, elle remet un rapport sur l’endomĂ©triose Ă  Emmanuel Macron.

Joséphine Kalache




Source: Demainlegrandsoir.org