Le LBD

On en a beaucoup entendu parler suites aux carnages menés par la police durant le mouvement des gilets jaunes.

Le Flash ball a 20 ans. Le premier Flash Ball a Ă©tĂ© crĂ©e en 1999 pour ĂȘtre remplacĂ© petit Ă  petit par le LBD40, jugĂ© par les autoritĂ© policiĂšres plus prĂ©cis et donc « moins dangereux Â». Sauf si dans le cerveau des flics, le but est bien d’arracher la gueule des gens et pas de « ramener l’ordre Â».

Les grenades

Sans doutes les plus symptomatiques de ces derniĂšres annĂ©es. Les diffĂ©rentes grenades se sont complĂštement gĂ©nĂ©ralisĂ©es et sont essentielles Ă  la nouvelle doctrine du maintien de l’ordre : ĂȘtre offensif, mutiler sans tuer (trop), et attaquer Ă  distance.

Grenades LacrymogĂšnes

La premiĂšre arme est la traditionnelle grenade lacrymogĂšne. EmployĂ©e de maniĂšre massive ces derniĂšres annĂ©es, 10 000 de ces grenades ont Ă©tĂ© tirĂ©es le 1er dĂ©cembre 2018 Ă  l’occasion de l’acte 3 des gilets jaunes.

Un article ressource sur DĂ©sarmons les

Les grenades offensives

Visant Ă  terroriser les cortĂšges, elles contiennent une charge explosive de TNT. Elles visent donc Ă  produire un effet de souffle et un bruit trĂšs fort qui dĂ©fonce les oreilles. Occasionnellement elles arrachent un pied, une main ou grĂȘlent une jambe d’éclats.

La plus connue est la GLI-F4

Cette technologie a été remplacée par une autre grenade ces dernier temps, à peu prÚs aussi dangereuse.

La grenade de désencerclement

Cette grenade explosive envoie des petits bout de gomme. Dit comme ça ça semble dĂ©risoire mais ça fait peut faire extrĂȘmement mal et ça a dĂ©jĂ  crevĂ© un nombre non nĂ©gligeable d’yeux. Initialement utilisĂ©e pour s’extraire de situation compliquĂ©es ou les flics sont entourĂ©s de « vilains voyous Â», son usage a Ă©voluĂ© pour en faire un outil parfaitement offensif contre les manifestants et/ou prolĂ©taires de banlieue.

Les fusils multi-coups

Ces fusils se sont retrouvĂ©s dans nos cortĂšges Ă  partir du mouvement contre la loi travail de 2016. Ils viennent tout droit des États-Unis. Leur but est d’envoyer diffĂ©rents projectiles (la totalitĂ© des grenades sus-citĂ©es) en rafales et possiblement mĂ©langĂ©es.

Une rĂ©actualisation de cette version a eu lieu en 2019 Ă  l’occasion d’une trĂšs grande commande d’armes par la police française :

Le canon Ă  eau

Les flics Ă©taient assez rĂ©tifs Ă  en faire usage durant des annĂ©es. C’est fini ! DĂ©sormais les canons Ă  eau font parti de la panoplie des flics pour briser les mouvements sociaux.

En savoir plus :

  • Le site ressource DĂ©sarmons les, recense depuis des annĂ©es les diffĂ©rentes armes de la police.
  • Une enquĂȘte — historique, technique et gĂ©ographique — sur les armes Ă  « lĂ©talitĂ© rĂ©duite Â», c’est-Ă -dire toutes les armes censĂ©es ne pas tuer.

Article publié le 19 Juil 2020 sur Paris-luttes.info