Août 29, 2017
Par Indymedia Bruxsel
218 visites

par Par Emma Goldman (1937) – Global

|

Lors de mon premier séjour en Espagne en septembre 1936, rien ne m’a autant surpris que la liberté politique visible partout. Certes, elle ne s’étendait pas aux fascistes, mais, à part ces ennemis déclarés de la révolution et de l’émancipation des travailleurs, tout le monde au sein du front anti-fasciste jouissait d’une liberté politique qui n’avait jamais existé dans aucune soi-disant démocratie européenne.

Le parti qui en a fait le meilleur usage était le PSUC, [Parti socialiste unifié de Catalogne], le (…)




Source: