Le département veut expulser la Maison du Peuple pour un soi-disant« projet d’insertion ». En réalité, au moment de l’occupation de l’ex-Pôle Emploi, la famille Guedj venait de signer un compromis de vente avec le département pour installer un Pôle Insertion.

Le Pôle d’Insertion a en charge le contrôle de plus en plus coercitif des bénéficiaires du RSA : vérification trimestrielle des ressources, visite à domicile, coupure punitive des versements…

Spéculation immobilière et politiques punitives contre les pauvres font partie de la même logique de cette mafia cravatée !

La famille Guedj et le département d’expulser le peuple de sa maison ? Eh bien, reprenons nos biens et notre liberté : expulsons-les de nos vies !!!

Qui est la famille Guedj ?

L’ex-Pôle Emploi, occupé par la Maison du Peuple depuis le 1er juin, appartient à la SCI Domogest (10 avenue de Trayas, Marseille), une des dizaines de SCI de « gestion immobilière » de la famille Guedj.

Ce sont des sociétés qui achètent, spéculent et revendent des terrains et des bâtis, dans le seul but de tirer des profits !

La holding principale de la famille Guedj s’appelle Group Life, ayant un capital de 2,4 millions d’euros. La mère, Nadia, en est la PDG. Le père, Claude, le président. Et le fils, Mathias, a hérité.

Group Life a réalisé une opération immobilière de plusieurs centaines de millions d’euros à Fos, sur les cendres encore chaudes du site pétrolier de Lyondellbasell, d’où des centaines de personnes ont été licenciées en 2014.

Groupe Life a été associé au multimillionnaire Patrice Lafargue, PDG d’IDEC et belle fortune personnelle de 60 millions d’euros. Et comme les affaires restent en famille, ces deux-là se partagent aussi la direction de la holding Group Life Group IDEC qui investit dans les agences immobilières.

On retrouve la famille Guedj dans le projet immobilier Atrium à Antony, dans la région parisienne, en affaire avec Eiffage et l’ancien ministre Patrick Devedjian. Et dans la gestion de la SCI Terrasses du Port (31 rue Montgrand)… entre autres, car la liste est longue !

Trouvez-vous normal que, pendant que ces gens font du blé, en spéculant sur l’immobilier, en jouant sur la flambée des prix des logements… On jette à la rue parce que on n’a plus les moyens de payer les loyers ?!!!


Article publié le 05 Nov 2019 sur Mars-infos.org