Avril 9, 2021
Par Rennes Info
300 visites


Les dirigeants de La Poste annoncent 933 « points de contact » en Bretagne…

En réalité, il y a seulement 349 bureaux de poste dont 283 qui ont des horaires d’ouverture à géométrie variable. En 3 ans, il y a eu plus de 80 bureaux de Poste qui ont été fermés…

Une technique cynique pour imposer

  • Le maire obligé de reprendre à sa charge les activités postales
    La direction a délégué plusieurs cadres supérieurs qui démarchent les maires des communes pour leur proposer de reprendre à leur compte la « présence postale ».

Dans un premier temps, la direction réduit les horaires d’ouverture la plupart du temps à 18h.

Évidemment, moins le bureau de poste est ouvert dans la journée et dans la semaine, moins il y a de fréquentation… Dans un deuxième temps, la direction indique alors que puisque la fréquentation est insuffisante, elle va fermer le bureau de poste.

Dans un troisième temps, la direction va faire le chantage suivant : ou bien le bureau de poste disparaît ou bien le maire reprend à sa charge les activités postales avec un bâtiment communal et un personnel communal.

Autrement dit, l’usager se paie le service public de la Poste avant de payer les services !

C’est la mésaventure qui est en train d’arriver à Argentré du Plessis ou encore Saint Dolay…

C’est ce que l’on appelle les Agences Postales Communales (APC). Il y en a 366 en Bretagne et leur nombre augmente à raison de 10 par an…

  • « Facteurs guichetiers » avant la reprise des activités postales par un commerçant
    Autre technique de chantage pour fermer un bureau de poste. : La direction commence par remplacer le chargé de clientèle par un « facteur guichetier » qui fait facteur le matin et qui ouvre quelques heures le bureau dans la semaine.

Puis la direction ferme le bureau de poste (manque de fréquentation et transfert les activités à un « relais poste commerçant ». C’est la mésaventure qui va arriver le 1ᵉʳ juin prochain à l’Hermitage (4500 habitants) alors que St-Gilles (4500 habitants) passe en système « facteur guichetier ».

Nous rappelons par ailleurs que l’éventail des opérations possibles en APC ou en relais commerçant est évidemment très restreint par rapport à ce qu’offre un bureau de Poste (activités bancaires).

La Poste reçoit 66 millions d’euros de l’État et fait 2,2 milliards de bénéfice en 2020

À ce jour en Bretagne, il y a donc 349 « bureaux de poste », 366 agences postales communales, 60 bureaux « facteurs guichetiers » et 159 relais poste commerçants…

Par an, la direction de La Poste supprime 25 bureaux de poste… Et le nombre de ces suppressions s’accélère pendant la période Covid, en 2020 et en 2021.

Alors que La Poste vient de toucher 66 millions de l’État pour maintenir le service public postal !

Alors que La Poste annonce un résultat positif de 2,2 milliards en 2020 !!

La direction supprime 10% des chargés de clientèle en Bretagne : 78 sur 754 !!

Le syndicat SUD-PTT d’Ille et Vilaine bataille dans toutes les instances pour que la direction régionale arrête ce chantage odieux auprès des collectivités locales et territoriales et arrête de supprimer massivement des emplois.

Le syndicat SUD-PTT D’Ille et Vilaine appelle à une mobilisation régionale le 18 mai 2021

Rennes le 9 avril 2021

Le secrétaire départemental adjoint

S. Bourgin




Source: Rennes-info.org