Octobre 25, 2022
Par Collectif Emma Goldman
216 visites

On republie ce communiquĂ© inspirant paru sur le site Squat.net pour son propos fort intĂ©ressant. La conseillĂšre Mireille Jean pourra se rĂ©jouir : les propriĂ©taires n’Ă©taient pas lĂ  le jour, ça s’est fait le jour, ça s’est fait dans la cordialitĂ© (clin d’oeil Ă  ses commentaires macabres en appui au dĂ©mantĂšlement des campements de personnes sans-abris au centre-ville de Chicoutimi).


Amsterdam : Justice du logement, maintenant ! Nieuwezijds Voorburgwal 302 squattée

Dimanche 23 octobre, déployant une banniÚre géante, le collectif de squatters Mokum Kraakt
a annoncĂ© l’ouverture d’une maison situĂ©e au 302 de la Nieuwezijds
Voorburgwal, squattée quatre jours plus tÎt. Les squatters ayant élu-es
domicile, la police ne peut expulser immédiatement les lieux. Voici leur
communiqué:

La ville est en train de se fissurer. La crise du logement est loin
d’ĂȘtre terminĂ©e. En plus de cela, les crises de l’énergie et l’inflation
rendent la vie quotidienne inabordable. Dans le mĂȘme temps, les
investisseurs immobiliers, les propriétaires et les spéculateurs sont
choyés tandis que le tourisme de masse et la gentrification détruisent
les conditions de vie.

Les habitant-es d’Amsterdam succombent sous le poids du capital.
Mokum succombe sous le manque d’espace pour les jeunes, les gens qui
travaillent, les pauvres, les réfugié-es et les personnes ùgées. Mokum
succombe sous l’emprise des riches et des propriĂ©taires et sous la lente
asphyxie de la culture alternative.

Mais Mokum se bat. Nous n’acceptons plus que notre ville ne soit que
pour les riches, que les intĂ©rĂȘts Ă©conomiques et commerciaux des
propriétaires immobiliers soient inattaquables, que nous ne puissions
plus donner forme à notre propre ville, à sa culture, à notre façon de
vivre. Et que l’espace vital est gaspillĂ© par l’inoccupation et la
négligence, alors que la plupart des Amstellodamois-es pourraient
bientĂŽt ne plus pouvoir payer leur appartement, leur nourriture ou leurs
factures d’énergie.

Et c’est pourquoi nous exigeons justice en matiùre de logement. La
crise actuelle est une crise pour les précaires. Pour les propriétaires
immobiliers, c’est une fĂȘte. Ils dansent au rythme de la montĂ©e en
flùche des prix de l’immobilier et du bruit de la caisse enregistreuse
pour chaque appartement de luxe vendu. Nos vies trop coûteuses sont leur
gagne-pain. Nous ne pouvons plus tolĂ©rer cela. Nous avons besoin d’une
justice du logement si nous voulons une vie et une ville abordables.

Nous squattons pour la justice en matiĂšre de logement. Nous squattons
la Nieuwezijds Voorburgwal 302, une maison appartenant au célÚbre
marchand de sommeil Peter Hagedoorn. Pendant des années, ce roi de la
vacance a délibérément négligé ce monument afin de spéculer sur sa
valeur. Alors qu’il le possĂšde pour le dĂ©vaster, nous le squattons pour
le réparer. Nous appelons cet espace libre nouvellement réapproprié Het
Monument : un monument oĂč tout est possible lorsque les habitants de
cette ville prennent les choses en main. Et d’ici, nous faisons nos
demandes.

Nous demandons la justice en matiĂšre de logement, un plafonnement des
loyers pour tous les logements, une augmentation drastique des
logements sociaux, l’expropriation des grands propriĂ©taires, l’abolition
des contrats de location temporaires, l’isolation obligatoire des
logements par les propriĂ©taires, l’arrĂȘt de la sĂ©grĂ©gation par la
gentrification, l’interdiction de la vacance et de la nĂ©gligence. Et la
légalisation du squat.

Nous avons besoin d’une justice du logement. Pas l’annĂ©e prochaine,
mais maintenant. Nous appelons toustes celleux qui souffrent de la crise
du logement Ă  nous rejoindre dans la lutte !

Mokum Kraakt
Amsterdam, Pays-Bas
mokumkraakt [at] riseup [point] net
https://squ.at/r/8g9h
https://mokumkraakt.nl/




Source: Ucl-saguenay.blogspot.com