Août 3, 2019
Par Le Pressoir
355 visites


Chaque annĂ©e, 20 000 plaintes sont dĂ©posĂ©es par des flics pour outrage, rĂ©bellion et violence volontaire. Le systĂšme est bien rodĂ© : un policier victime d’outrage peut, d’un simple appel tĂ©lĂ©phonique, dĂ©clencher une procĂ©dure qui sera Ă  la charge de l’État ; on appelle ça la protection fonctionnelle, la « PF Â» pour les intimes. Un business juteux, selon l’aveu mĂȘme du ministĂšre de l’IntĂ©rieur, qui constate que « dans certaines circonscriptions, le nombre de dossiers de PF pour outrage est d’autant plus Ă©levĂ© qu’un avocat en en spĂ©cialiste, fait sa propre publicitĂ© dans les commissariats ; ailleurs, l’avocat est liĂ© personnellement Ă  un fonctionnaire de police et la coĂŻncidence fait que dans le ressort de ce barreau le nombre de dossiers d’outrages est particuliĂšrement Ă©levé  Â» Et les dommages et intĂ©rĂȘts, entre 300 et 700 euros par tĂȘte de pipe, finissent directement dans la poche du policier qui a portĂ© plainte


#payetonoutrage - 96.1 ko
#payetonoutrage

Nous, de notre cĂŽtĂ©, on est nombreux Ă  s’ĂȘtre fait insulter par la police, sans avoir touchĂ© d’argent pour autant. On vous propose donc d’écrire ici les pires insultes que vous avez entendu de la part des flics, histoire qu’on se rappelle tout l’argent qu’ils nous devront le jour de la rĂ©volution…




Source: Lepressoir-info.org