Janvier 11, 2021
Par Paris Luttes
258 visites


Pendant les fêtes de fin d’année, une dizaine d’exilés afghans ont ouvert un nouveau squat au sud de l’île Saint-Denis. Évacués par les autorités le 17 novembre d’ un camp de plus de 2000 réfugié.e.s principalement Afghans, au Stade de France, depuis lors, ils ont dormi dans des parcs ou sous des ponts, ont été traqués par la police, arrêtés et menacés de déportation.

C’est dans un bâtiment appartenant à la mairie de l’île Saint-Denis, bien connu dans le quartier pour les activités associatives qui y avaient lieu avant le début du confinement, qu’ils ont trouvé leur lieu de vie.

Malgré que le bâtiment soit laissé à l’abandon, la mairie annonce pourtant l’expulsion du squat, dans son communiqué, à partir du printemps.

Dans la volonté d’ investir le bâtiment et de l’ouvrir au quartier, nous vous invitons à nous rejoindre, à rendre le lieu à nouveau vivant et à le défendre si nécessaire.

Certain.s d’entre nous sont des réfugiés d’Afghanistan, certain.es – des habitant.es de l’Ile Saint Denis, et d’autres – des ami.es de différents endroits et pays. Certain.es d’entre nous sont impliqué.es dans des collectifs et associations locales, d’autres sont simplement des individus.

Un blog a été créé pour partager des nouvelles, des réflexions, des idées des groupes et des individu.es investi.es au Pavillon. Les textes ne reflètent pas nécessairement les opinions de toutes les personnes impliquées dans le projet du Pavillon Solidaire. Contactez-nous si vous souhaitez partager vos mots ou images ici !




Source: Paris-luttes.info