Novembre 15, 2020
Par Partage Noir
202 visites


*

Pour commencer et avant de nous occuper directement de Paul Robin, il nous faut dire quelques mots du « nĂ©o-malthusianisme Â».

Qu’est-ce donc que cette doctrine qualifiĂ©e d’immorale par le Gauthier-Sans-Savoir du Palais-Bourbon, avec l’approbation de l’homme de Saint-Nazaire ? En quoi consiste-t-elle ? Que rĂ©clame-t-elle ? Qu’apporte-t-elle ?

Voici. Les nĂ©o-malthusiens, partant de cette constatation que, dans les conditions Ă©conomiques de notre Ă©poque, avec l’esclavage industriel, la misĂšre et la destruction du foyer qui en rĂ©sultent, la venue d’un enfant ne peut constituer qu’une difficultĂ© et qu’une douleur nouvelles, concluent Ă  la limitation des naissances. Ils conseillent aux hommes comme aux femmes de procrĂ©er en toute connaissance de cause ; d’éviter la dĂ©sastreuse fĂ©conditĂ© ; de ne se livrer aux plaisirs de l’amour que dans des conditions favorables, avec l’hygiĂšne nĂ©cessaire ; de s’efforcer de ne pas jeter dans la vie des ĂȘtres vouĂ©s au malheurs, marquĂ©s pour les dĂ©chĂ©ances physiques et tarĂ©s dĂšs leur naissance. Ils montrent aux travailleurs comment les bourgeois, placĂ©s dans une situation de fortune et pourvus de moyens qu’ils ignorent, pratiquent largement, pour leur compte, la mĂ©thode malthusienne et se contentent gĂ©nĂ©ralement d’un enfant ou cieux, juste de quoi perpĂ©tuer la race. Ils affirment que la science qui a mis son nez partout a le droit aussi de le fourrer dans les choses de l’amour et de faire entendre sa voix. Ils prĂ©tendent que la morale n’a rien Ă  faire lĂ -dedans, qu’il n’est pas plus moral d’avoir beaucoup d’enfants que de n’en pas avoir du tout. Ils dĂ©montrent enfin que l’intĂ©rĂȘt vĂ©ritable des travailleurs n’est pas de fournir constamment aux exploiteurs de la chair Ă  exploiter ou de la chair Ă  plaisir et que, s’il est utile, pour la bourgeoisie jouisseuse, qu’il y ait beaucoup de soldats pour tuer, beau-coup de serfs pour produire, beaucoup de prostituĂ©es pour amuser, les prolĂ©taires, eux, n’ont rien Ă  gagner Ă  ce jeu. LĂ -dessus, tous les dĂ©fenseurs de l’Ordre Social et de la Morale Sociale s’exclament : Abomination ! ImmoralitĂ© ! MonstruositĂ© !

On comprend la colĂšre et l’indignation suspecte de ces messieurs. Cela prouve qu’ils sont touchĂ©s au bon endroit.

Voyons un peu les griefs qu’ils font valoir.




Source: Partage-noir.fr