Août 4, 2021
Par Attaque
192 visites


Prison de Pau : Malgré le  désespoir

La République des Pyrenées / jeudi 29 juillet 2021

En détention provisoire depuis octobre 2020, la jeune femme, à bout, a tenté jeudi dernier de couper le filet anti-évasion et a agressé un surveillant. La détenue a profité d’une promenade pour se hisser sur le toit et tenter de découper le filet anti-évasion avec un ciseau à bouts ronds. [article payant ; NdAtt.]

*****

Il a essayé !

France Bleu / vendredi 30 juillet 2021

Un détenu s’est évadé ce vendredi matin de l’hôpital de Pau. Le trentenaire était en garde à vue depuis ce jeudi soir dans une enquête de police judiciaire. En fin de matinée, vers 11h30, il a profité d’un examen médical sans la présence des policiers pour prendre la poudre d’escampette. Il s’est enfui en « tenue légère », indique la police.

Il était hospitalisé au Centre Hospitalier de Pau pour des douleurs, depuis ce jeudi soir, à l’unité d’hébergement de courte durée des Urgences. Selon le commissariat de Pau, il n’est pas dangereux pour la population. Des opérations de recherche sont en cours.

Après son départ de l’hôpital, le fugitif se serait dirigé vers l’ancien hôtel Formule 1 qui sert de centre d’accueil pour des migrants. Parmi les demandeurs d’asile qui étaient sur place, il y avait Roméo qui raconte : « Il y a des gens qui ont dit qu’un monsieur qui venait de l’hôpital était ici, en bas. Il a essayé de causer avec les gens pour demander un téléphone portable. Quelqu’un lui en a prêté un et il a pu appeler ses parents. En même temps la police est venue. »

La suite des événements a été plutôt impressionnante pour ceux qui ont assisté à la scène. « Il est parti mais on ne sait pas où il est parti, explique Roméo, installé à l’ex-hôtel Formule 1 de Pau. Il a sauté par-dessus cette clôture. Il portait des habits de l’hôpital et un petit short. Il y avait beaucoup de monde. Beaucoup de police. Ils ont encerclé tout ici. »




Source: Attaque.noblogs.org