« Tête haute et mains propres », c’est une blague ! Le Front National est soupçonné d’avoir organisé un système d’emplois fictifs d’assistants de députés européens pour rémunérer des cadres ou employés du parti, enquête ouverte pour laquelle Marine Le Pen refuse de répondre aux convocations de la justice en utilisant son immunité parlementaire (le « système » à du bon !).

en lire plus




Source: