Mai 20, 2016
Par Le Monde Libertaire
206 visites


par pat de botul le 20 mai 2016

Pas de quoi être fiers…

L’enfouissement des déchets radioactifs « en couche géologique profonde » sur le site de Bure, à la frontière entre la Meuse et la Haute-Marne, vient d’être voté dans l’enthousiasme transpartisan par les sénateurs, le 17 mai dernier. Rappelons que ce site est censé être opérationnel pendant des milliers d’années et que, par exemple, Waste Isolation Pilot Plant (Wipp), un centre de stockage de déchets radioactifs au Nouveau-Mexique (États-Unis), a vu son activité suspendue en 2014 suite à divers incidents : 2 incendies, fuite radioactive, après seulement 15 ans de fonctionnement. Cependant, pour la ministre de l’Économie, de l’industrie et du numérique Martine Pinville, « La France a fait le choix stratégique du nucléaire et s’est dotée d’un parc de 58 réacteurs qui fournit une électricité décarbonée et compétitive. Le texte de la commission (…) a été adopté à la quasi-unanimité. En l’adoptant, nous prenons nos responsabilités pour assurer nos choix énergétiques passés et présents. C’est affaire d’éthique et de continuité de l’État. ». À Paris, une trentaine d’opposants avaient fait le tour des permanences socialistes le dimanche 15 mai, “armés” de sacs-poubelle et de tracts, habillés en “liquidateurs” du projet de poubelle atomique. Cela a valu à 6 d’entre eux 17 heures de garde à vue. On ne badine pas avec l’État !

Réagir à cet article

Écrire un commentaire …




Source: