C’est d’abord de nombreux tags, collages en opposition au festival qui auront fait surface (big up Ă  « nous sommes ravis que nos expulsions servent la grande cause de l’art Â»), puis des sabotages d’oeuvres, du recouvrement de peinture Ă  l’arrachage pur et simple.

Et puis nous qui dĂ©barquons en plein milieu de cette soirĂ©e de vernissage du 2 juillet, zbeulant le paisible spectacle Ă  coup de slogans, d’insultes, de jets d’oeufs et d’envolĂ©es instrumentales dodĂ©caphoniques dĂ©truisant tout sur leur passage (ici la dissonance assumĂ©e afficha criante l’horrible rĂ©alitĂ© qui se cache derriĂšre la fausse harmonie de l’Art avec un grand A).

Alors qu’on se le dise, on se laissera pas faire avoir si facilement, et on continuera à montrer notre dissensus tant que nous le pourrons.

Nik TESO (aka Grand Matabiau Quai D’Oc)

Nik les artistes-prout

Non Ă  la gentrification des quartiers nord de Toulouse

“Quand la bonne

ambiance sent le

cadavre nous n’avons

pas d’autres choix

que de ruiner la fĂȘte
”

juillet 2021




Source: Iaata.info