Juillet 8, 2022
Par Montréal Antifasciste (QC)
237 visites

(Pour diffusion immédiate)

PAS DE NAZIS DANS NOS QUARTIERS; PAS DE QUARTIER POUR LES NAZIS!
Manifestation antifasciste Ă  l’occasion du procĂšs du nĂ©onazi Gabriel Sohier Chaput

MontrĂ©al, le 8 juillet 2022 – À l’occasion de la derniĂšre journĂ©e du procĂšs pour incitation Ă  la haine du propagandiste et idĂ©ologue nĂ©onazi Gabriel Sohier Chaput, le collectif MontrĂ©al Antifasciste a invitĂ© ses sympathisant·e·s Ă  se rĂ©unir Ă  l’extĂ©rieur du Palais de justice de MontrĂ©al pour rappeler que la lutte contre l’extrĂȘme droite, le suprĂ©macisme blanc, les nĂ©onazis et toute autre variĂ©tĂ© d’idĂ©ologie fasciste et haineuse est avant tout un enjeu d’autodĂ©fense communautaire, et non de rĂ©pression policiĂšre ou de procĂ©dures judiciaires.

Rappelons que Sohier Chaput qui, sous le pseudonyme « Zeiger Â», s’est impliquĂ© entre 2012 et 2018 dans plusieurs projets de propagande et de coordination du rĂ©seau nĂ©onazi international, dont le site The Daily Stormer et le forum Iron March, rĂ©pond actuellement d’une accusation d’incitation Ă  la haine pour un seul et unique article qu’il a Ă©crit, parmi des centaines. Lire l’article de fond produit par MontrĂ©al Antifasciste sur l’affaire Zeiger : https://montreal-antifasciste.info/gabriel-sohier-chaput-aka-zeiger/

Les trois premiĂšres journĂ©es de son procĂšs, en fĂ©vrier et mars derniers, ont rĂ©vĂ©lĂ© une enquĂȘte policiĂšre bĂąclĂ©e et une poursuite mal prĂ©parĂ©e au regard de la somme de preuves accablantes dĂ©jĂ  exposĂ©es par des journalistes de The Gazette dans une sĂ©rie d’articles publiĂ©s au printemps 2018 Ă  l’issue d’une enquĂȘte menĂ©e par des militant·e·s antifascistes. Lire le bilan provisoire des trois premiĂšres journĂ©es du procĂšs : https://bit.ly/3nDhzHn

MontrĂ©al Antifasciste Ă©crivait Ă  cette occasion : « Il est Ă©vident que les policiers et la Couronne ont complĂštement ignorĂ© le travail rĂ©alisĂ© par nos soins et par les journalistes de The Gazette qui ont exposĂ© Zeiger au public (
). Cette ahurissante imprĂ©paration confirme deux choses que nous avons toujours soutenues : 1) la police ne prend pas du tout au sĂ©rieux la menace que reprĂ©sente l’extrĂȘme droite et les courants nĂ©ofascistes; et 2) ça n’est pas dans les tribunaux que la vĂ©ritable justice s’obtient, mais dans la solidaritĂ© et l’autodĂ©fense communautaire. Â»

À titre d’exemple, Sohier Chaput n’a pas eu Ă  rĂ©pondre de sa participation centrale dans le projet Iron March, un point de rencontre nĂ©vralgique pour les militants nĂ©onazis du monde entier dĂ©sireux de recourir Ă  la violence contre leurs ennemis. C’est notamment sur ce forum que s’est constituĂ©e l’organisation Atomwaffen Division, dont les mĂ©dias quĂ©bĂ©cois ont rĂ©cemment parlĂ© suite Ă  une opĂ©ration de la GRC Ă  Plessisville et Saint-Ferdinand. Il est avĂ©rĂ© que Sohier Chaput agissait Ă  titre d’administrateur d’Iron March, en plus d’y avoir publiĂ© de nombreux essais et d’encourager la formation d’un rĂ©seau nĂ©onazi mondial comportant un volet terroriste clandestin. Il a Ă©galement organisĂ© une immense archive numĂ©rique d’Ɠuvres fascistes Ă  l’intention de ce rĂ©seau et rĂ©Ă©ditĂ© le livre Siege, de James Mason, le principal guide idĂ©ologique d’Atomwaffen Division et du courant soi-disant « accĂ©lĂ©rationniste Â» du mouvement nĂ©onazi international. Sohier Chaput a aussi participĂ© avec d’autres suprĂ©macistes blancs au tristement cĂ©lĂšbre rassemblement « Unite the Right Â», Ă  Charlottesville, en Virginie, en aoĂ»t 2017, oĂč une militante antiraciste a Ă©tĂ© tuĂ©e par un nĂ©onazi.

Le rĂŽle central de Sohier Chaput dans l’écosystĂšme nĂ©onazi de la pĂ©riode 2012 Ă  2018, marquĂ© par la prĂ©sidence de Donald Trump et l’essor du mouvement alt-right, ne fait absolument aucun doute, pas plus que sa prolifique contribution en tant que propagandiste et idĂ©ologue, puisqu’il a lui-mĂȘme avouĂ© avoir publiĂ© des centaines d’articles dont il est Ă©vident qu’ils incitaient Ă  la haine et au harcĂšlement des personnes juives, musulmanes, racisĂ©es, homosexuelles, fĂ©ministes, progressistes, etc. Pourtant, ce propagandiste clĂ© de la haine raciale risque aujourd’hui de sortir parfaitement indemne de son procĂšs parce que la police et la Couronne n’ont pas cru utile de se servir des abondantes preuves accumulĂ©es contre lui par les antifascistes. Dans le meilleur des cas, il Ă©copera d’une peine symbolique et sera libre de retourner Ă  ses activitĂ©s toxiques.

Dans un tract distribuĂ© lors du rassemblement, le collectif MontrĂ©al Antifasciste explique : « En tant qu’antifascistes et qu’antiracistes, nous croyons que la responsabilitĂ© de combattre les discours haineux portĂ©s par les suprĂ©macistes blancs ne doit pas ĂȘtre abandonnĂ©e Ă  la police ou aux tribunaux, car elle revient Ă  la communautĂ© tout entiĂšre, en solidaritĂ© avec celles et ceux que ces groupes et individus cherchent Ă  victimiser. Il nous incombe Ă  tous et Ă  toutes de dĂ©busquer et d’identifier les nazis et autres fachos dans nos communautĂ©s, de les dĂ©signer Ă  la vindicte, de les isoler et de les neutraliser par tous les moyens nĂ©cessaires. Il nous appartient de faire passer Ă  quiconque l’envie de les suivre ou de les imiter. (
) Quel que soit le verdict rendu contre Sohier Chaput, la punition qu’il recevra ne sera absolument pas proportionnĂ©e au tort qu’il a causĂ©. En derniĂšre analyse, au-delĂ  des portes du Palais de justice, nos communautĂ©s ont la responsabilitĂ© de garantir leur propre sĂ©curitĂ© : nous devons nous organiser nous-mĂȘmes contre le mal que causent les racistes/sexistes/homophobes/transphobes comme Sohier Chaput. Ne laissons aux nazis, suprĂ©macistes blancs et autres fascistes aucun espace pour se dĂ©velopper. Continuons Ă  combattre l’extrĂȘme droite et la menace fasciste, au quotidien, dans nos lieux de travail, dans nos quartiers, dans nos espaces culturels, partout, et tant qu’il le faudra! Â»

-30-




Source: Montreal-antifasciste.info