Ce mardi 19 janvier, une trentaine d’activistes du mouvement GĂ©nĂ©ration Identitaire menaient en catimini une action de propagande xĂ©nophobe. Tout de Schtroumpf vĂȘtus, les nervis en doudounes bleues se sont ainsi pavanĂ©s seuls au col du Portillon, entre Luchon et le Val d’Aran, exhibant leurs fiers 4×4 floquĂ©s de leur logo. Au programme, balade en raquettes et jolies photographies de montagne… Si la peur de l’étranger Ă©tait au rendez-vous, la peur du ridicule, en revanche, Ă©tait absente


Une action totalement hors-sol, menĂ©e par une poignĂ©e de nĂ©o-fascistes en manque de mĂ©diatisation. Ce groupuscule est abonnĂ© Ă  ce genre d’actions “spectaculaires” uniquement vouĂ©es Ă  faire le “buzz” et Ă  attirer l’attention sur leurs idĂ©es nausĂ©abondes. Deux ans aprĂšs une opĂ©ration similaire menĂ©e Ă  la frontiĂšre franco-italienne, le groupuscule rĂ©cidive, jouant les gros bras venus surveiller et dĂ©fendre leur nation barbelĂ©e, en renfort Ă  une politique Ă©tatique dĂ©jĂ  suffisamment xĂ©nophobe et alliĂ©e Ă  leur cause… Car, malgrĂ© la dĂ©nonciation et l’indignation d’élu.e.s du Comminges et de la prĂ©fecture de police, soyons Ă  peu prĂšs certaines et certains qu’aucun des trente fascistes ne sera rĂ©ellement inquiĂ©tĂ© par la justice… En dĂ©cembre 2019, trois des cadres du groupuscule avaient Ă  ce propos Ă©tĂ© relaxĂ©s pour une mĂȘme opĂ©ration menĂ©e dans les Alpes. La justice ne condamne pas forcĂ©ment Ă  Ă©gale mesure sbires d’extrĂȘme droite et Gilets-jaunes, Ă  titre d’exemple…

Le Collectif Migrants Comminges ainsi que les organisations ci-dessous dĂ©noncent fermement cet acte, quoique risible et creux, d’une frange d’extrĂ©mistes tapageurs, dans un contexte dĂ©jĂ  nausĂ©abond d’acharnement contre migrant.e.s et sans-papiers. Nous dĂ©nonçons cet acte symbolique de rejet d’individus venus lĂ©gitimement chercher refuge ici, des ĂȘtres fuyant des guerres rĂ©elles ou Ă©conomiques menĂ©es dans des pays dĂ©truits par la mondialisation libĂ©rale et la politique passĂ©e et prĂ©sente de nos États colons…

Nous dĂ©nonçons et agirons tel que nous le faisons quotidiennement, dans nos organisations, en vue d’offrir des conditions d’accueil dĂ©centes aux migrant.e.s, pratiquant de maniĂšre concrĂšte la solidaritĂ© et l’entraide, sans besoin de “buzz” mĂ©diatique, d’un vĂ©hicule cher et viril ou de doudounes bleues.

Pour finir, nous invitons toute personne – accordant plus d’importance Ă  l’humain qu’à des logiques de repli nationaliste et de xĂ©nophobie – Ă  rejoindre nos organisations afin d’agir en faveur d’une sociĂ©tĂ© d’entraide et de partage.

Pour la fermeture des CRA.

Pour la régularisation de tous les sans-papiers.

Pour une égalité en matiÚre de droit du travail.

Pour un accĂšs aux soins, Ă  l’ Ă©ducation et Ă  un logement digne.

Aucun ĂȘtre humain n’est illĂ©gal,

la solidaritĂ© n’a pas de frontiĂšres !




Source: Iaata.info