Nous (« ceux qui veulent le pays pour tous« ) relayons la Lettre Ouverte au Maire de Toulouse, écrite par des habitants du quartier Reynerie à Toulouse pour dire leur volonté de rester dans leur quartier, leurs appartements. Ils ne veulent pas subir les délogements que la Mairie veut leur imposer sous l’argument « il faut changer de population ».

Vous pouvez leur écrire à l’adresse suivante :

[email protected]

LETTRE OUVERTE À M. MOUDENC, MAIRE DE TOULOUSE

Monsieur le Maire,

Nous sommes des habitants du quartier de Reynerie, un quartier de Toulouse qui est donc sous votre juridiction.

Nous venons d’apprendre que vous avez décidé de déloger, et donc de déplacer des centaines de familles qui vivent à Reynerie, ce qui nous concerne au plus haut point bien évidemment.

Nous tenons donc par cette Lettre Ouverte à vous faire savoir que nous voulons rester dans notre quartier, dans nos appartements, avec nos proches, nos familles, nos amis.

Par cette Lettre Ouverte nous vous faisons savoir que nous sommes tout à fait opposés à votre projet de délogements et de destructions, et cela pour plusieurs raisons :

1- Nous avons créé dans notre quartier des liens d’entre-aide et de solidarité qui nous permettent de vivre en bonne entente, et qui nous aident aussi à surmonter les nombreuses difficultés qui sont liées à la précarité de certains d’entre nous. Cela nous ne le retrouverons pas ailleurs, pas avant des années dans le meilleur des cas.

2- Un de vos arguments pour justifier ce délogement massif est de dire « il faut changer de population ». Doit-on vous rappeler Monsieur le Maire que nous sommes des habitants du quartier de Reynerie, quartier de Toulouse, ville de France ? Et qu’à ce titre nous sommes la population de Reynerie, de Toulouse, de France comme des millions d’autres habitants de ce pays ?

Nous ne sommes pas à considérer comme de la poussière ou des sacs de pommes de terre ou des meubles que l’on déplace au gré des décisions politiques, idéologiques ou économiques. Nous avons droit au respect de nos vies, de nos familles, de notre histoire dans la ville. Tout cela à nos yeux compte, et nous aimerions que cela compte aussi aux vôtres.

3- Vous dites que la ville a reçu beaucoup d’argent de la part d’agences de rénovation urbaine. Très bien ! Profitons-en pour rénover, rendre plus attractifs, isoler etc… de nombreux logements, les nôtres et d’autres ailleurs à Toulouse ! Plusieurs architectes expliquent maintenant qu’il vaut mieux rénover que détruire en termes de coût financier et écologique.

Nos appartements sont grands, très bien construits, solides (ils ont résisté à l’explosion d’AZF en 2001, contrairement à d’autres bâtiments), loin d’être insalubres, et correspondent à un projet architectural remarquable (équipe de Candilis dans les années 70). Ce gaspillage d’argent ne se justifie pas alors que partout on nous parle de faire des économies, vous le premier en ce qui concerne la ville (ramassage des poubelles par ex).

4- Le quartier a déjà été concerné par le GPV (Grand Projet de Ville), il a été réalisé et cela a donné un réaménagement du quartier, des circulations nouvelles, un désenclavement. Les appartements ont été remis aux normes électriques et autres. Il y a eu 2 réhabilitations en 15 ans, le résultat est satisfaisant. Pourquoi revenir là-dessus et détruire maintenant ? Cela n’a pas de sens pour nous.

5- D’autre part, nous vous rappelons qu’en décembre 2017 l’inspecteur chargé de l’enquête public sur le projet de rénovation urbaine spécifiait bien qu’il donnait : « un avis défavorable » et « estime que le projet de renouvellement urbain ne présente pas actuellement un caractère d’intérêt général ». C’est toujours le cas.

6- Toulouse attire de nombreuses personnes et familles tous les ans. Il y a une demande forte de logements sociaux et autres, des familles ne trouvent pas à se loger à des prix accessibles, certaines dorment dans des voitures, sous des tentes. Au lieu de détruire ces grands et beaux appartements qui sont financièrement abordables, il est possible de les mettre au service du public. Les détruire dans la situation actuelle est un gâchis humain et matériel énorme.

7- Monsieur le Maire, il faut donc prendre du temps et respecter les demandes des habitants, ne pas nous presser, ne pas nous harceler et nous menacer de « ne rien avoir d’autre » comme le font les équipes des sociétés HLM pour intimider les locataires. Nous vous le redisons : nous aimons notre quartier qui est très bien situé, nous y avons construit des liens forts que nous ne voulons pas voir détruire. Nous sommes prêts à discuter avec vous et vos équipes des améliorations à y apporter (nous avons des idées), mais en aucun cas nous ne voulons nous voir imposer des choix qui ne respectent pas nos vies.

En espérant ouvrir un réel débat, veuillez agréer, Monsieur le Maire, nos sincères salutations.

Toulouse, le 04 Décembre 2019

L’Assemblée des Habitants de Reynerie

Cette Lettre Ouverte est aussi adressée à la Prefecture, aux Offices HLM, à la Presse et bien sûr rendue publique.

Pas de délogements ! Lettre Ouverte au Maire de Toulouse

Article publié le 12 Déc 2019 sur Iaata.info