271 visites


Pas de crise en vue pour BlackRock



Rédigé par ici et maintenant

23 janvier 2021

Aucun commentaire


BlackRock, la multinationale
américaine spécialisée dans la spéculation
et la gestion d’actifs, régit désormais l’équivalent
du PIB (produit intérieur brut : valeur totale de la
production de richesse à l’intérieur d’un territoire)
additionné de la Grande-Bretagne, de la France et de
l’Allemagne. Un dérisoire magot de 8680 milliards de
dollars… ça jongle lourd ! Ce sont donc 1200 milliards
de plus pour la pandémique année 2020. Juste pour
situer l’truc : en 2019, le PIB de la Belgique était de
473,1 milliards d’euros… Et nous là-dedans ?
L’austérité, un futur AIP (accord
inter-professionnel) squelettique, des luttes bâillonnées
et confinées, l’exploitation accrue des salarié.e.s,
l’exacerbation de la concurrence, le renforcement de
l’autoritarisme du capital et de l’État, la
dégressivité du montant des allocations sociales,…

Avec
la formation du capital financier, la richesse sociale se concentre
de plus en plus entre les mains du petit groupe des monopolistes
ultra-puissants. L’oligarchie financière règne
sans partage sur l’économie des pays et se subordonne
l’État bourgeois et lui dicte sa loi. Tout est lié.
Et même si ça flanque la colique aux conformistes de
tout crin, on termine par ce petit brodage de E. Armand: « Être
anarchiste c’est nier l’autorité et rejeter son
corollaire économique : l’exploitation. Et cela dans
tous les domaines où s’exerce l’activité
humaine. L’anarchiste veut vivre sans dieux ni maîtres ;
sans patrons ni directeurs (…) »

Pas
mieux, compagnon !

Banlieue
rouge, Groupe Ici & Maintenant (Fédération
anarchiste)

Écrire un commentaire

Fil RSS des commentaires de cet article




Source: Ici-et-maintenant.group