Septembre 2, 2019
Par Renversé (Suisse Romande)
189 visites

Mais rien n’est écrit concernant la manière dont les CFF se salissent les mains en facilitant la déportation de migrants. Rien non plus sur le Swisspass, qui contribue à l’introduction de technologies permettant un contrôle renforcé de la population. Toujours rien sur la responsabilité qu’ont les CFF dans la gentrification de nombreuses villes (comme l’Europalle à Zurich ou le Quartier des Grottes à Genève, pour ne citer que deux exemples).

Non non, il s’agissait de quelque chose de complètement différent :

Sur la ligne Bâle-Berne, le système de climatisation ne fonctionnait plus dans un wagon première classe. Et dans cette chaleur ! imaginez un peu ! “La sueur me coulait dessus” écrivait un “lecteur-reporter” [1] concerné par cette effronterie.

Je prends souvent le train et j’ai déjà vécu plusieurs pannes de climatisation auparavant. Pourquoi n’y a-t-il jamais eu d’article pour alerter l’ensemble de la population suisse le plus tôt possible de cette information capitale ? Et à propos des ouvriers et ouvrières du bâtiment qui travaillent dans la même chaleur sous le soleil ? Ils dégoulinent aussi probablement ! Mais peut-être que cette information a moins d’importance, car nous n’appartenons pas à la classe supérieure de la société, contrairement aux personnes qui se déplacent en 1ère classe ?

Non ? Vraiment ? …

Très probablement.

Moi j’appelle ça une société de classe.

Quelques petits trucs et astuces si cette division de classe dans les trains vous ennuie aussi :

  1. Voler le papier toilette dans les toilettes de la 1ère classe. Parce que vous pouvez certainement l’utiliser vous-même et parce qu’il est amusant d’imaginer comment les gros bonnets s’assoient sur les toilettes sans papier hygiénique.
  1. Marcher dans un wagon 1ère classe tôt le matin ou tard le soir (quand le wagon est vide) et vider un extincteur plein de peinture en même temps. Tu ne sais pas comment remplir un extincteur de peinture ? Voici quelques instructions.
  1. traverser un wagon 1ère classe, se pincer le nez et courir en criant “pooouuua degueu comme ça pue l’argent sale ici”.



Source: Renverse.co