Novembre 24, 2019
Par Marseille Infos Autonomes
338 visites


Quand le peuple est « populaire Â» / Vosstanie Editions

Le Portugal, Les Ă©ditions Agone, Raquel Varela et le populisme chic de la petite bourgeoisie intello de gauche.

VOSSTANIE ÉDITIONS, 2019, 66p.

Préface



Le grand problĂšme pour moi, est Ă  l’intĂ©rieur de la classe

ouvriùre. C’est le problùme central, le problùme de la

réorganisation au sein de la classe ouvriÚre [1].


JoĂŁo Bernardo

Ce n’est pas tant de sommes savantes des dĂ©faites circonscrites dans les espaces nationaux dont nous avons besoin, que de critiques impitoyables de nos Ă©checs.

Il s’agira donc de dĂ©molir les fĂ©tiches, les faussaires, les marchands, et les autoritĂ©s diverses qu’on nous intime de suivre ou de rĂ©vĂ©rer.

On veut nous faire prendre une partie pour le tout, l’aliĂ©nation pour de la rĂ©sistance, la soumission et le contrĂŽle pour le nec plus ultra de la modernitĂ©.

Pour y parer une de nos tĂąches fut de comprendre comment celles et ceux qui n’ont que leurs forces de travail Ă  vendre pour survivre ont surgi dans l’histoire. Pour autant expliquer pourquoi le prolĂ©tariat Ă©merge et s’affirme n’indique pas de prĂ©rogative ou de qualitĂ© particuliĂšre au-delĂ  de la contradiction.

C’est pourquoi nos aspirations et nos pratiques sont marquĂ©es du sceau de l’ambivalence.

Nous ne croyons en aucune justice immanente ou en une « vĂ©ritĂ© Â» Ă  rĂ©vĂ©ler par un Ă©crit plus particuliĂšrement lumineux.

Quant Ă  la nĂ©gativitĂ© du rĂ©el, nous n’avons pas d’autre choix que de lui donner de la profondeur et du sens.

Contre la rĂ©solution des immondes antinomies et les synthĂšses de l’abjecte, il nous a toujours semblĂ© nĂ©cessaire d’acter l’abolition du monde, sans concession aucune avec ce que nous sommes.

Si par moment notre point de vue de classe peut passer pour de l’ouvriĂ©risme c’est que l’on se trompe Ă  notre sujet et sur notre dĂ©marche.

Car nous ne nous complaisons pas dans cette place / rĂŽle que nous impose la dictature de la marchandise.

Ainsi nous tentons quotidiennement d’éviter de nous dĂ©lecter de l’assignation ou de l’essentialisation de ce que nous sommes : des prolĂ©taires.

Nous n’aspirons pas plus Ă  ĂȘtre ou faire partie de ce peuple si cajolĂ© par les petit-bourgeois du socialisme (national) des intellectuels ou les propagandistes du fantasmatique « pays rĂ©el Â».

Nous ne sommes ni bons ni mauvais.

L’idiotie et la bĂȘtise n’épargne aucune classe.

Si par moment nous mettons en gras la stupiditĂ© et la petitesse des exploitĂ©s c’est que nous sommes fĂ©roces avec nous-mĂȘmes et que nous n’idĂ©alisons pas ce que nous vivons, pensons, ceci contrairement aux promoteurs de la dĂ©cence commune qui se proposent en utilisant la flagornerie de nous raconter et nous vendre des historiettes populaires et consolantes sous toutes les dĂ©clinaisons possibles.

Nous ne souhaitons aucune popularitĂ© au(x) peuple(s) et mĂȘme aux prolĂ©taires, sinon leurs dĂ©finitives disparitions.

Quand le peuple est populaire c’est que le supraclassisme n’est jamais loin. C’est qu’on tente en unifiant d’éteindre le brasier de la guerre des classes.

C’est qu’on dĂ©limite les luttes dans l’espace national et local alors que c’est la totalitĂ© du monde qui doit brĂ»ler.

Quand le peuple est populaire c’est que qu’on s’apprĂȘte Ă  le racketter une nouvelle fois, qu’on lui prĂ©pare une nouvelle facture ou une laborieuse feuille de route.

Quand le peuple est populaire c’est qu’on lui vend son auto-hallucination comme une Ă©mancipation.

Quand le peuple est populaire c’est qu’on lui propose un « partage Ă©quitable Â» sur la base du mode actuel de production et un idĂ©al de « justice Â» dans des rapports juridiques qui ont leur origine dans la sociĂ©tĂ© basĂ©e sur l’exploitation.

Quand le peuple est populaire c’est qu’on tente de lui faire oublier qu’il doit en finir avec ce qui fait sa condition premiĂšre, celle d’ĂȘtre un exploitĂ©.

C’est pourquoi nous ne sommes pas le peuple.

Vosstanie

Note

1. In Pratique, idĂ©ologie et autonomie des travailleurs, REVUE RUPTURA (BrĂ©sil) 2009-2011 ?.

PREFACE

[PR

PRIX LIBRE ou UNE BIÈRE ou Commander 3 Euros




Source: Mars-infos.org