Contre
l’État 

Tom
Thomas 

 

Éditions
Critiques.


144
page
s.
12
Euros




De
nos
jours,
à
droite
comme
à
gauche,
tous
semblent
en
appeler
à
l’État.
À
gauche
ce
sera
pour
réguler
une
finance
folle
ou
domestiquer
le
capitalisme.
À
droite,
pour
garantir
«
l’ordre
républicain
»
et
assurer
la
sécurité.
Même
les
libéraux
pour
qui
les
services
publics
coûtent
toujours
trop
chers
et
veulent
toujours
moins
d’État
en
appellent
à
lui
quand
il
s’agit
de
défendre
les
grandes
entreprises
à
l’étranger
ou
les
soutenir,
voir
les
sauver,
en
périodes
de
crises
économiques.
C’est
à
ce
consensus
que
s’attaque
ce
court
et
stimulant
essai.
S’inscrivant
dans
une
tradition
de
pensée
marxienne,
l’auteur
rappelle
que
l’État
moderne
est
indissociable
du
développement
du
capitalisme
et
qu’à
ce
titre
il
est
la
forme
de
domination
d’une
classe,
la
bourgeoisie,
sur
le
reste
de
la
société.
Loin
d’être
un
outil
neutre
au
service
de
qui
s’en
emparerait,
l’État
est
nécessairement
un
rapport
de
domination
au
service
de
la
valorisation
du
capital,
que
ces
dirigeants
en
aient
conscience
ou
pas.


Article publié le 17 Sep 2020 sur Vosstanie.blogspot.com