Mai 4, 2016
Par Mille Babords
241 visites


VOILÀ BIEN CENT CINQUANTE ANS QUE ÇA DURE

QU’ON NOUS DÉTRUIT NOS RUES ET NOS QUARTIERS

BOURGEOIS, NAZIS, POUR CETTE FORFAITURE

N’ONT JAMAIS EU À SE FAIRE PRIER…

MAIS À LA PLAINE ON RÉSISTE ON PERDURE

DANS TOUS LES BARS, CHEZ TOUS LES MARAICHERS

LE PEUPLE ICI A TOUJOURS LA PEAU DURE

NON JAMAIS VOUS NE NOUS FEREZ PLIER

TOUCHEZ PAS LA PLAINE TOUCHEZ PAS

ET LEVEZ VOS SALES PATTES DE LÀ

BULLDOZERS ARCHITECTES DE MAFIA

CE QUARTIER NE VOUS REGARDE PAS

TOUCHEZ PAS LA PLAINE TOUCHEZ PAS

ELLE EST À TOUS, ET À TOUS RESTERA

SI ELLE CHANGE NE VOUS EN FAITES PAS

C’EST LE PEUPLE QUI LA TRANSFORMERA

DEPUIS LES GRECS SUR LE PLAN DE LA PLAINE

TOUT S’EST VENDU TOUT S’EST ACHETÉ

TOUS LES ÉCOTS ET TOUS LES BAS DE LAINE

SE SONT FAIT TORDRE SUR NOTRE MARCHÉ

POURTANT NOTRE ÂME NOS JOIES ET NOS PEINES

ICI ON LES A JAMAIS MONNAYÉES

ON A DONNÉ ET VOS PLANS POUR LA PLAINE

ON LES TORDRA COMME ON A TOUJOURS FAIT !

TOUCHEZ PAS…

LES FRIPERIES LES SOLDES ET LA FRITURE

SI ÇA VOUS EMMERDE N’Y VENEZ PAS

LES BARS, LA NUIT, LA FÊTE ET LA BITURE

SE PORTENT MIEUX QUAND VOUS N’Y ÊTES PAS !

À TOUS LES FAUX-CULS À TOUS LES PARJURES

RESTEZ CHEZ VOUS ET N’Y REVENEZ PAS !

ALLEZ DONC PROMENER VOTRE FIGURE

DANS UN QUARTIER QU’ELLE NE DÉFIGURE PAS !

TOUCHEZ PAS…

ET VOTRE PROVENCE DE PACOTILLE

VOS CIGALES ET VOS SAVONS EN BOIS

VOUS POUVEZ BIEN LES METTRE À LA BORDILLE

SUR NOTRE MARCHÉ ÇA NE SE VEND PAS

ICI ON PARLE ON CRIE ET ON BABILLE

TOUS LES IDIÔMES ET TOUS LES CHARABIAS

CAR LA PROVENCE ICI EST BONNE FILLE

ET À LA PLAINE COMME TOUS ELLE VOUS DIRA

TOUCHEZ PAS…




Source: