Janvier 5, 2021
Par Union Syndicale Solidaires
381 visites


Tou.te.s dans la rue samedi 9 janvier, 14h Gare du Nord, à Paris.

Le 9 janvier 2021 marquera les 8 ans de l’assassinat de Sakine Cansiz, Fidan Dogan et Leyla Soylemez en plein de cœur de Paris par un agent aux liens avérés avec les services secrets turcs.

8 ans de déni de justice pour les familles, 8 ans d’impunité pour les commanditaires de l’assassin, qui décédait quelques jours avant son procès. La France ne se contente pas de fermer les yeux sur ce crime : à plusieurs reprises, Emmanuel Macron a rencontré le Président turc Recep Tayyip Erdogan. Lors de ces rencontres, Macron, tout comme son prédécesseur François Hollande, s’est bien gardé d’évoquer le sujet fâcheux du triple assassinat : il faut dire que les intérêts politiques et économiques de la France sont bien supérieurs à la justice. Et tant pis si, en plus, le régime d’Erdogan accentue la répression contre les forces progressistes en Turquie, notamment contre le HDP, multiplie les attaques contre le Rojava, envoie des mercenaires en Libye et en Azerbaïdjan, bombarde des civils dans les montagnes entre Turquie et Iran.

Pour que justice soit faite il faut également, à l’instar de la cour de cassation belge en février 2020, que le PKK soit retiré de la liste des organisations terroristes, afin que celui-ci soit reconnu internationalement comme un interlocuteur indispensable à une solution politique pour les Kurdes, et que la Turquie ne puisse plus en pourchasser les militant.es à l’étranger.

Nos camarades kurdes appellent donc à une mobilisation massive pour la manifestation en hommage aux trois femmes, le samedi 9 janvier à Paris, à 14h Gare du Nord.

Comme l’an passé, Solidaires formera un cortège au sein de la manifestation.

MAIS CETTE ANNÉE, PLUS QUE JAMAIS, NOS CAMARADES ONT BESOIN DE SOUTIEN !

En effet, en raison de la situation sanitaire, les Kurdes ne pourront pas venir de toute l’Europe comme c’est habituellement le cas pour demander justice. La manifestation sera régionale. Pour qu’elle soit un succès, soyons présent.e.s nombreuses et nombreux pour demander justice pour Sakine, Fidan et Leyla, et dénoncer les collusions d’intérêt entre les régimes français et turcs.

Un crime d’État en plein Paris





Source: Solidaires.org