COMMUNIQUÉ DAL ([email protected]@@droitaulogement.org)
Paris, le 9 septembre 2019

CE MERCREDI 11 SEPTEMBRE, NOUS MANIFESTONS NOTRE SOLIDARITÉ AVEC LES LIEUX OCCUPÉS EN POLOGNE ET EN GRÈCE, EXPULSÉS OU EN COURS D’EXPULSION

RDV À 14H / AMBASSADE DE POLOGNE
à l’angle de l’esplanade des Invalides et de la rue Talleyrand (M° Invalides ou Varenne)

PUIS, RDV À 16H30 / AMBASSADE DE GRÈCE
à l’angle des rues A. Vacquerie, et J. Giraudoux (M° Kléber)

Dans plusieurs pays d’Europe, des espaces sociaux alternatifs et solidaires occupés et habités sont actuellement attaqués: réquisitions, squats, maisons de projets collectifs, centres sociaux, espaces communautaires de quartier, boutiques et bars coopératifs, ZADs en milieu rural, habitats alternatifs…, en général alternatives à la crise du logement.

Ces lieux occupés produisent des alternatives, une contre-culture non commerciale, des échanges sociaux et des solidarités concrètes, comme l’accueil de sans-abris et de migrants. Ils permettent de vivre les utopies de manière concrète, en redonnant du sens à la vie sociale en commun, et tout simplement de ne pas laisser les gens dépérir dans la rue, alors que la xénophobie, le racisme et les nationalismes s’étendent et menacent dans de nombreux pays européens.

La crise du logement s’aggrave dans toute l’Europe, conséquence directe du logement cher, de la spéculation immobilière, foncière et financière, de l’accaparement des biens et du patrimoine commun, du tourisme de masse, de la marchandisation du logement social ou de sa liquidation, de la régression des politiques sociales du logement, des expulsions de masse, de la discrimination de minorités…

Actuellement, ROZBRAT à Poznań (Pologne), lieu culturel alternatif occupé et habité depuis 25 ans, et NOTARA 26 (Athènes, Grèce), espace
d’accueil des réfugiés et des utopies, deux symboles de solidarité, de résistances et d’alternatives au système néo-libéral et capitaliste, sont attaqués frontalement (voire ci-dessous).

Par ailleurs, des manifestations se dérouleront samedi 14 septembre dans plusieurs pays européens.

La coalition européenne d’action pour le droit au logement et à la ville apporte son soutien et participe à ces initiatives.

– EXPULSIONS À ATHÈNES:

PROTESTATION CONTRE L’EXPULSION DES SQUATS ET LA POLITIQUE DU GOUVERNEMENT GREC CONTRE LES MIGRANTS

Le gouvernement grec nouvellement élu cet été n’a pas tardé à appliquer de façon brutale une politique à l’encontre des migrants. Déclarant vouloir « nettoyer » le quartier d’Exarcheia, territoire « rebelle » historique d’Athènes, ses forces de police ont délogé quatre lieux occupés, procédé à une centaine d’arrestations et envoyé 150 réfugiés dans des camps de rétention.

Situation impensable et pourtant réelle en Europe et au XXIe siècle,
tout un quartier d’une capitale européenne est sous occupation policière, encerclé par nombreux bus de CRS (MAT), des jeeps de la police antiterroriste (OPKE), des voltigeurs (DIAS), des membres de la police secrète (asfalitès), ainsi qu’un hélicoptère et plusieurs drones. Des militants d’Aube dorée, organisation pronazie, ont été vus aux cotés de la police.

Pourquoi Exarcheia ? Ce lieu est unique en Europe pour sa forte concentration de squats et d’autres espaces autogérés, mais aussi pour sa résistance contre la répression et sa solidarité avec les précaires et migrants. Parmi ses nombreux lieux alternatifs, NOTARA 26, premier squat de logement pour réfugiés à Athènes/Grèce créé au
cours de « l’été de la migration » 2015 et ayant accueilli des milliers de personnes, est devenu le modèle d’un mouvement d’occupations solidaires pour ceux qui ont dû fuir leur pays pour cause de guerres militaire, civile, économique… abandonnés par une Europe confrontée à la montée de la xénophobie et du racisme.

UNE MANIFESTATION CONTRE LA RÉPRESSION À ATHÈNES SE TIENDRA LE 14 SEPTEMBRE EN SOUTIEN À NOTARA 26.

– EXPULSION À POZNAŃ (POLOGNE):

ROZBRAT, à Poznań, la plus ancienne occupation en Pologne, a été récemment acquise de manière frauduleuse par une agence spéculative et est désormais sous la menace d’une vente aux enchères.

En 25 ans de résistance vivante, des milliers d’événements ont été organisés à Rozbrat : concerts, expositions, représentations théâtrales, conférences, séminaires et ateliers.
Espace d’activités quotidiennes pour de nombreuses initiatives locales (bibliothèque sociale, maison d’édition, atelier de vélo gratuit, école gratuite, atelier de sérigraphie, club sportif, cuisine Food Not Bombs, salle de répétition pour divers groupes et initiatives musicales, …), Rozbrat a été, et continue d’être, le foyer de plusieurs générations d’activistes qui ont donné le la à de nombreux débats sociaux et mobilisations importantes.


LE 14 SEPTEMBRE, ROZBRAT SE MOBILISE POUR UNE MANIFESTATION À POZNAŃ
AFIN DE MONTRER LA SOLIDARITÉ SOCIALE DE LA SOCIÉTÉ POLONAISE ET
AINSI, DE FAIRE PRESSION SUR LES AUTORITÉS POUR QU’ELLES ABANDONNENT
L’EXPULSION! SOYONS SOLIDAIRES.


Article publié le 10 Sep 2019 sur Fr.squat.net