Dans son ELAN, la République (en) marche sur la gueule des pauvres