Mai 26, 2016
Par Brèves du Desordre
38 visites


Pourquoi ils ne sont pas à défendre

Indy Nantes, 26 mai 2016

Paris, jeudi 26 mai : la tête de la manifestations passe devant la boutique Emmaüs. Un cordon de gens habillés en noirs et le visage masqué fait un bouclier humain pour empêcher que les vitres de la boutique ne soient attaquées …

Ça s’agite autour, de gens s’énervent, certains s’empoignent, d’autres essaient d’expliquer à ce SO improvisé ce que fait Emmaüs, pourquoi ils méritent de voir leurs vitres tomber, mais le message ne passe pas, les quelques uns qui gueulent “collabos” se font bousculer et intimider, les autres autour n’en ont rien à foutre, ils se promènent, n’ont pas du tout conscience de ce qui se passe autour d’eux, quand ils n’applaudissent pas le SO du “black-bloc” défenseur des vitrines d’Emmaüs.

Alors pour tenter de combler leur ignorance crasse, un exemple parmi d’autres de ce qu’ils ont défendu aujourd’hui : https://paris-luttes.info/greve-des-refugies-a-emmaus-3686?lang=fr

Si ce que font ces salopards d’Emmaüs aux sans-papiers intéresse ces grands humanistes défenseurs des vitrines, ils pourront chercher par eux mêmes ce que c’est qu’est l’institution d’Emmaüs, comment ils collaborent avec l’État au tri et à l’expulsion des migrants. Et comment aussi Emmaüs exploite des gens dans la merde, de la façon la plus dégueulasse.




Source: