Décembre 29, 2022
Par Kurdistan Au Féminin
249 visites

PARIS – Trois militants kurdes ont été tués et trois autres blessés le 23 décembre dans la rue d’Enghien, dans le 10e arrondissement de Paris. Les victimes de l’attaque sont Evîn Goyî (Emine Kara), membre du conseil exécutif du KCK, ancienne combattante YPJ dans la lutte contre l’EI et représentante du mouvement des femmes kurdes, le musicien Mîr Perwer (M. Şirin Aydın) et l’activiste Abdurrahman Kizil.

L’assassin William Mallet a été arrêté pour meurtre raciste. La communauté kurde ainsi que de nombreux politiciens et représentants de diverses organisations s’insurgent contre la thèse d’un auteur solitaire et exigent que le parquet national antiterroriste français (Pnat) mène l’enquête pour « assassinats à caractère terroriste et politique ».

Pour réitérer cette revendication, des manifestants sont à nouveau descendus dans la rue hier à Paris. Une banderole « Dix ans après le 9 janvier, l’État turc a de nouveau assassiné trois de nos amis à Paris » a été déployée place de l’Opéra, près du ministère de la Justice. Le 9 janvier 2013, les femmes kurdes Sakine Cansız, Fidan Doğan et Leyla Şaylemez ont été abattues par un agent des services secrets turcs (MIT). Personne n’a été tenu responsable de ce massacre à ce jour.

« Attentat terroriste contre la communauté kurde »

Au cours de l’action de protestation, Berivan Firat a déclaré au nom du Conseil démocratique kurde en France (CDK-F) : « Nos amis ont été assassinés en plein Paris. Juste à côté de nous se trouve le ministère de la Justice. Il y a dix ans, Sara, Rojbîn et Ronahî ont été assassinées. Nous l’avons répété plusieurs fois : tant que ce massacre ne sera pas résolu, les Kurdes ne seront pas en sécurité. Et maintenant, des Kurdes ont de nouveau été assassinés. (…) C’est une attaque terroriste contre la communauté kurde. »

De nombreux musiciens kurdes ont participé à l’action avec leurs instruments et des chansons ont été interprétées après les discours. Des artistes kurdes manifesteront aujourd’hui (jeudi) devant le ministère français de la Culture.

ANF




Source: Kurdistan-au-feminin.fr