Les Zouaves, une bande fasciste parisienne dont nous avons déjà parlée ici, a pris pour cible le Saint-Sauveur, un bar du XXe connu pour sa fréquentation antifasciste, provoquant heureusement plus de bris de vitres que de mal. Voici le communiqué du Saint-Sauveur :

Hier soir, le saint sauveur a été attaqué par les fascistes.

Il faisait beau, nous avions installé une grande terrasse exceptionnelle. Les gens étaient là, paisible comme toujours, heureux de se retrouver, enfin, après  la fermeture liée au confinement. Il y avait sur la place beaucoup de monde, des habitués du bar, des habitants du quartier, des passants, des enfants…

Quand, peut après 21 heures, un groupe d’une vingtaine d’individus a surgit du haut de la rue, armés de manche de pioche et s’est rué sur les gens attablés. Panique, évidemment…

On pense, l’espace d’un instant, à une charge de police. Mais non, cette fois, c’est l’extrême droite radicale, les fachos, qui attaquent. Ils saccagent la terrasse, agressent les gens sur la place sans distinction et inondent de gaz lacrymogène le bar où se sont réfugiés un grand nombre de personnes. Cassent quelques vitres…

Très vite, ils doivent fuir, car la réaction spontanée du quartier se traduit par une contre attaque massive.

Que dire …

D’abord que nous allons tous bien. Très peu de dégâts au final et peu ou pas de blessés. Le bar sera, évidemment, ouvert aujourd’hui. Ce type de tentative d’intimidation ne fait que nous renforcer dans nos convictions. Nous continuerons à défendre l’esprit antifasciste de ce quartier. La tolérance, la solidarité, le  plaisir du « vivre ensemble », le respect et la paix.

Contre la bêtise, la violence et la haine, aujourd’hui comme hier, no passaran !

L’équipe du Saint-Sau.


Article publié le 05 Juin 2020 sur Lahorde.samizdat.net