Septembre 30, 2022
Par Contre Attaque
222 visites

La scène d’enlèvement a eu lieu à Paris jeudi 29 septembre, lors de la manifestation syndicale.


La journaliste Emma Audrey raconte : «J’étais en train de faire des interviews quand soudain, des hommes en noir ont commencé à agresser une jeune. Je me tourne au moment ou l’un d’entre eux donne un coup de poing dans le visage d’un autre jeune.»

La femme est emmenée par les individus en noir, équipés de matraque métallique, ils rejoignent des lignes de gendarmes mobiles. Les personnes présentes semblent sidérées. «On apprendra plus tard qu’il s’agissait de policiers» explique Emma Audrey.

Des agents sans aucun signe distinctif enlèvent donc une opposante politique au milieu d’un cortège calme, aujourd’hui en France. S’indigner encore une fois de la fascisation en cours ne suffit pas. Prenons en acte. Un tel enlèvement ne peut pas arriver dans un cortège déterminé et défensif.


Source




Source: Contre-attaque.net