A Gonesse en région parisienne, comme à la zad de Notre-Dame-des-Landes en 2018 ou à Roybon cet été, les luttes ont permis une victoire réelle contre un grand projet inutile : EuropaCity (un méga centre commercial et de loisirs) à été abandonné le 7 novembre 2019. Cette annonce, une première victoire pour la préservation des terres du Triangle de Gonesse, ne signe pas la fin des luttes. Ni le projet de gare Triangle de Gonesse en plein champ (ligne 17), ni la ZAC (Zone d’Aménagement Concerté) ne sont enrayés. Le bétonnage des terres agricoles et la construction annoncée d’une extension de l’aéroport de Roissy (le « Terminal 4 ») sont les signes d’une politique qui, contrairement aux grands discours sur la nécessité de s’engager dans la transition écologique, s’exerce au détriment des habitant.e.s, du climat et de l’ensemble de la région.

Cette récente « victoire partielle » ne doit pas nous faire baisser la garde face aux projets de bétonisation et d’écocide en Île de France. Nous voulons les dénoncer et les empêcher.

Le samedi 19 septembre, la 4e Fête des Terres de Gonesse sera organisée conjointement par le Collectif Pour le Triangle de Gonesse, le Collectif Non au Terminal 4 et leurs soutiens, qui luttent ensemble pour un autre aménagement du territoire. Au programme : tables rondes/pique-nique/débats/musique.

Nous qui tenons à notre droit de vivre, de produire, et de décider par nous-mêmes ; qui ne voulons pas survivre dans leur métropole et un Grand-paris soit-disant concerté ; qui voulons montrer notre soutien aux luttes écologiques contre les grands projets inutiles ; qui voulons, à l’instar des Gilets-jaunes, réinventer nos manières de manifester ; qui voulons nous réapproprier nos rues face au tout-voiture – qui ne laisse présager rien d’autre que l’asphyxie par les pollutions des automobiles et l’artificialisation de notre environnement – et au tout-police – qui ne laisse présager rien d ’autre que l’asphyxie des populations et la pacification de notre environnement …

Rejoignons la fête de Gonnesse à vélo !



Organisons nous dans un cortège mobile et rapide au départ de la Bastille. Nous vous y proposerons un parcours avec des étapes thématiques : en chemin nous pourrons nous arrêter aux Jardins des vertus à Aubervilliers, menacés par une piscine d’entraînement des JO et une gare du Grand Paris Express. Nous passerons devant la gare du Nord qu’Auchan veut transformer en centre commercial, et le long de parcelles du parc ce la Courneuve choisies pour y construire le cluster des médias olympiques.

De Paris à Gonesse, de nombreux espaces où l’on vit, échange et se relie, sont menacés de disparition. Il s’agit pour nous de montrer qu’en Île-de-France, rien n’est perdu, que le combat contre les injustices existe et perdure. De Paris à Gonesse, grève, blocage et manif sauvage !

Infos Pratiques :

  • Rendez-vous à 9h45 place de la Bastille, au pied de la colonne
  • Étapes plus détaillées à venir
  • Autogestion du cortège
  • L’entraide en cas de pépin (bobo ou problème de vélo) sera assurée mais essayez d’avoir le matos sur vous
  • Plusieurs retours seront proposés au cours de l’aprem, et le lendemain matin pour ceux qui restent camper. (A voir une fois sur place)
  • tuto pour fabriquer un drapeau sur son vélo : https://rdv.extinctionrebellion.fr/index.php/s/ELcH7Ed4QXk2wRz#pdfviewer

Article publié le 16 Sep 2020 sur Paris-luttes.info