Mai 1, 2022
Par Attaque
224 visites

extrait de l’AFP / dimanche 1er mai 2022

[…] Un total de 116.500 personnes ont manifesté dimanche en France pour le 1er-Mai, dont 24.000 à Paris où le cortège a été émaillé de violences, a indiqué le ministère de l’Intérieur, la CGT dénombrant elle plus de 210.000 manifestants sur l’ensemble du territoire.

Le ministère a dénombré 278 manifestations dans le pays et 8 policiers et gendarmes blessés. Le parquet de Paris a indiqué, selon un premier bilan, que 50 personnes avaient été placées en garde à vue, à la suite des violences dans la capitale. […]

Paris : Affrontements et vitrines brisées

Le Parisien, même date

Comme l’an dernier, le 1er Mai est terni par des scènes de violences à Paris. De nombreux accrochages ont opposé les forces de police à des groupes très mobiles de jeunes vêtus de noir en marge de la manifestation, à laquelle ont participé 21 000 personnes (hors pré-cortège) ce dimanche, d’après le décompte du cabinet Occurrence. Selon une source policière, il y avait par ailleurs 200 black blocs.

Les premières tensions ont eu lieu quelques minutes seulement après le départ du cortège depuis la place de la République. Un groupe très mobile de manifestants, portant vêtements, gants et masques noirs, s’est détaché du cortège principal à hauteur de la rue Oberkampf pour se heurter aux forces de l’ordre. Plus loin, dans les rues adjacentes au boulevard Voltaire, les manifestants ont tenté de dresser une barricade à l’aide de palissades. La vitrine d’un assureur a été détruite à coups de marteau.

Sur le même boulevard Voltaire, à la hauteur de la place Léon-Blum, les manifestants présents en amont du cortège s’en sont pris à un McDonald’s, dont la plupart des vitres ont été détruites et recouvertes de tags. Ils ont lancé des projectiles, dont des fruits, sur les forces de forces de l’ordre. Les policiers ont tenté de les disperser à l’aide de lacrymogènes.

Selon un journaliste de l’AFP, au moins une vingtaine d’enseignes, en majorité des McDonald’s, assureurs, agences immobilières ou banques, avaient été endommagées en milieu d’après-midi alors qu’une voiture a été fracturée. […]

« 54 interpellations en bilan provisoire lors de la manifestation du 1er mai à Paris […] », a tweeté le ministre de l’Intérieur.

Selon le Huffington Post, « Par ailleurs, un pompier de Paris aurait été “frappé par un manifestant”, selon Grégory Allione du syndicat FNSPF (Fédération nationale des sapeurs-pompiers de France). Des vidéos sur les réseaux sociaux, reprises de BFM TV, montrent une femme bousculant le soldat du feu pour l’empêcher d’éteindre un incendie, avant de lui taper sur le casque à deux reprises. »

ça n’étonne plus personne – mais qu’est ce qu’en disent celles/ceux qui appelaient à voter pour lui pour « faire barrage » à Le Pen au premier tour ?

*****

Rennes : Une manif’ sauvage loin des syndicats

extrait de France Info

[…le syndicat se baladent…] Dans l’après-midi, une autre manifestation, interdite celle-ci, a réuni quelques 150 manifestants de l’ultra-gauche dans le centre ville de Rennes.

Le rendez vous avait été donné place de la maire à 14h30. Rapidement les forces de l’ordre envoient des grenades lacrymogènes et sortent la lance à eau pour faire reculer les manifestants.
Certains décident de quitter les lieux, d’autres se replient alors place Saint-Germain à quelques centaines de mètres. Les plus décidés vont continuer à jouer au chat et à la souris avec les policiers en se déplaçant ensuite vers la place de la République, puis place de Bretagne et enfin place Sainte-Anne où tout le monde a fini par se disperser. […]

*****

Quelques images de Paris :




Source: Attaque.noblogs.org