Octobre 4, 2022
Par Contre Attaque
265 visites

Manifestation samedi 1er octobre à Paris. Inlassablement, les Gilets Jaunes d’île de France continuent à manifester toutes les semaines depuis la fin de l’année 2018. Cette fois-ci, le défilé s’est rendu devant un hôpital pour soutenir le système de santé publique.

Le petit cortège se retrouve nassé par les forces de l’ordre. À 18h50, un Gilet Jaune qui avait déclaré la manifestation, parfaitement identifié par les services de police, est brutalement plaqué au sol, violenté et arrêté. Un autre à ses côté est arrêté au même moment. Ils passeront 48h en garde à vue et seront jugés en comparution immédiate.

Sur les images, le déclarant tient des fleurs dans ses mains, il n’oppose aucune résistance. Pas plus que le premier interpellé. La cause de ces arrestations ? Selon les témoins, ils auraient tutoyé un policier. La justice, elle, parle de «violences» et de «rébellion en bande organisée». Rien que ça.

De la répression pure et dure, sur une mobilisation trop faible pour faire face. Encore. Les mauvais jours finiront.




Source: Contre-attaque.net