Parce qu’ils et elles protestaient contre la catastrophe annoncée de Parcoursup, une centaine de lycéennes et de lycéens se retrouvent quarante-huit heures en garde à vue ! Mardi 22 mai, suite à la manifestation de la Fonction publique, une centaine de lycéen-nes, d’étudiant-es et d’enseignant-es ont décidé de se réunir dans le lycée Arago (Paris 12e) pour protester contre la sélection à l’entrée à l’université mise en place par la loi ORE et y tenir une assemblée générale. Toutes et tous les occupants, soit (…)


Communiqués de 2018