L’atelier du dimanche #2

Pour cette édition du Parcours d’Artistes, l’UPJB a poursuivi l’expérience et vous permet de découvrir une œuvre collective réalisée au 61 par un groupe de membres et sympathisantes de la maison. A l’arrivée, elles sont six. L’invitation s’adressait à toutes et tous. Seules des femmes l’ont fait (on échappe à l’écriture inclusive!) .

En quelques 8 journées de travail, sous la baguette magique de Anne Liebhaberg, sculptrice et créatrice du CEC « l’Atelier Sorcier » dont l’expérience d’animation de groupes d’amateurs.trices est garantie, et après avoir défini une thématique en lien avec les préoccupations de la maison, à savoir l’Altérité, elles se sont mises au travail.

La tête, le corps, les mains, réfléchir, discuter mais surtout observer, dessiner, en 2D, en 3D, chacune avec ses compétences et savoir-faire qu’elles découvraient en faisant, elles ont mis en images et mouvements ce qui souvent se déploie en mots. D’abord en petit et individuellement, elles réalisent, au moment de l’écriture de ce texte, l’œuvre collective…

Max Neumann pour son approche du corps et de la silhouette et Sunmi Kim pour son travail des liens dans ses installations ont été leurs sources d’inspiration.

Le groupe : Bettina Abramowicz, Minna Kostelaniec-Buhbinder, Nathalie Dunkelman, Sylvie Foucart, Johanne Semal et Claudine Van O


Article publié le 17 Oct 2020 sur Upjb.be